Typologies des métiers de la fiscalité

  • Publié
  • modifié
Typologies des métiers de la fiscalité

Si vous avez étudié la fiscalité, vous pouvez bien sûr devenir avocat, juriste en entreprise, mais pas seulement… Tour d’horizon des principaux débouchés.

Avocat en cabinet

Les avocats fiscalistes peuvent accompagner les particuliers, comme les entreprises, que ce soit en les conseillant ou en les défendant. Ils doivent être hautement spécialisés en fiscalité mais aussi être dotés de compétences en droit civil, commercial, communautaire, comptable, etc. L’avantage de la pratique en cabinet ? La variété des dossiers et donc des rencontres et des expériences. À noter néanmoins que le statut de collaborateur est par définition temporaire, sauf dans certains grands cabinets capables de l’offrir à vie. Si vous ne devenez pas associés, il est tentant de rejoindre une entreprise ou de monter votre propre boutique.

 

• Dans les boutiques spécialistes du tax, les avocats ­travaillent fréquemment pour des cabinets clients auxquels ils prêtent main-forte, souvent en marque blanche.

Principales structures :

Arsene, Cazals Manzo Pichot, Cabinet Bornhauser, Arkwood, Sumerson Partners, Jeausserand Audouard

 

• Dans les cabinets multi ou full service, les fiscalistes ont essentiellement des clients en interne, étant principalement supports d’autres départements, notamment le corporate.

Principales structures :

CMS Bureau Francis Lefebvre, Baker McKenzie, Bredin Prat, Franklin, Jones Day

 

• Les cabinets d’avocats affiliés à un cabinet d’audit

Principales structures :

EY Société d’Avocats, PWC Société d’Avocats, Taj, KPMG Avocats (nouvellement créé).

 

Fiscaliste en entreprise

Il a deux missions principales : s’assurer que sa société respecte ses obligations légales et maîtrise sa charge fiscale. Il peut accompagner l’entreprise sur ses opérations courantes, exceptionnelles et lors des contrôles fiscaux. La taille des services dédiés à la fiscalité varie considérablement d’un groupe à l’autre, même au sein des entreprises du CAC 40. Le fiscaliste en entreprise travaille avec les opérationnels au sein de sa structure, mais aussi avec des intervenants extérieurs (avocats, auditeurs etc.) et l’administration fiscale. Son poste lui permet de suivre les impacts de ses décisions dans le temps et d’aller au fond des dossiers. En revanche, ceux-ci peuvent être moins variés qu’en cabinet.

 

Principales structures :

Les banques sont dotées de départements fiscaux développés, les entreprises à forte dimension internationale aussi.

 

Ingénieur patrimonial

Juriste de formation, il conseille généralement les clients de banques privées, en matière fiscale et juridique. Il doit construire des solutions sur mesure en fonction des différents profils et pour cela appréhender les exigences financières de ses clients mais aussi leurs besoins familiaux et entrepreneuriaux. Ce qui demande une capacité d’écoute importante mais permet aussi de faire du droit en incluant une forme de créativité. Néanmoins, les solutions pouvant toucher différents domaines (comme l’investissement dans la pierre, par exemple), l’ingénieur patrimonial ne met pas toujours lui-même en œuvre ses recommandations, contraint par les offres de son établissement.

 

Principales structures :

BNP Paribas Wealth Management, Neuflize OBC, Degroof Petercam, HSBC Private Banking, Legal & General, Banque Lombard Odier, Oddo BHF…

 

Fiscaliste en cabinet d’audit

En fiscalité, l’auditeur doit identifier les éventuels risques fiscaux encourus par une entreprise et aider cette dernière à les gérer. Il peut intervenir lors de contrôles périodiques, mais aussi dans le cadre d’un contrôle fiscal ou d’opérations, telles que des acquisitions. L’auditeur travaille aussi bien pour des grands groupes que pour des PME et ETI. Ses missions sont donc variées. C’est un métier très formateur, qui recrute beaucoup de jeunes diplômés. Il faut évidemment aimer les chiffres et être flexible pour le pratiquer.

 

Principales structures :

KPMG, PWC, EY, Deloitte, Mazars, Grant Thornton, TGS France, WTS France…

Écrit par

Publié sur