Antoine Sarailler rejoint Allen & Overy

  • Publié
  • modifié
Antoine Sarailler rejoint Allen & Overy

© Allen & Overy

Équipe marchés de capitaux internationaux d'Allen & Overy, en 2019.

Associé chez Dechert en services financiers il intègre, avec deux de ses collaborateurs, le département marchés de capitaux internationaux du cabinet d'affaires international. Ce dernier comptera ainsi une douzaine d'avocats.

Allen & Overy accueille un nouvel associé. Antoine Sarailler et de deux ses collaborateurs, Benjamin Lacourt et Donia Keriche, rejoignent le cabinet international d’avocats d’affaires. Ils intègrent le département marchés de capitaux internationaux, emmené par l’associé Brice Henry et qui comptera ainsi une douzaine d’avocats. 

 

17 ans d'expérience

 

"La constitution d’une équipe dédiée en matière de gestion d’actifs et de réglementation financière répond à une demande de nos clients français et internationaux, au moment où le marché d’Europe continentale (et la France en particulier) connaît un fort développement dans ce domaine", commente Hervé Ekué, managing partner d’Allen & Overy à Paris.

 

Antoine Sarailler, 43 ans, sera le deuxième associé de l’équipe. Ce diplômé d’un MBA de l’EM Lyon est également titulaire d’un DEA en droit des affaires de l’université Paris 1. Avocat au barreau depuis 2003, il a été collaborateur chez Gide Loyrette Nouel pendant plus de dix ans. C’est en 2012 qu’il a rejoint Dechert en qualité d’associé au sein du département services financiers à Paris.

 

Antoine Sarailler conseille des gestionnaires de fonds français et internationaux, des entreprises d’investissement, des établissements de crédit, des entreprises d’assurance et d’autres entités financières telles que des family offices. Il assiste également des investisseurs institutionnels dans le cadre de leurs investissements primaires et secondaires dans les fonds et intervient enfin sur tous types de problématiques réglementaires françaises ou européennes, y compris des restructurations et prises de participation dans le secteur financier régulé.

Écrit par

Publié sur