Secrétaire Juridique

  • Publié
  • modifié
Secrétaire Juridique

La ou le secrétaire juridique est avant tout une personne dotée de compétences nécessaires à l’accomplissement de missions de secrétariat telles que l’accueil de client, les réponses téléphoniques, l’organisation des rendez-vous des personnes pour lesquelles il/elle travaille, le suivi et classement des courriers et dossiers ou encore l’organisation des déplacements ou voyages de ses collaborateurs.

L’exercice du métier de secrétaire juridique

 

Cette fonction requiert une compétence particulière dans le domaine du droit. En effet, peu importe le lieu d’exercice de ce métier, le ou la secrétaire juridique doit être en mesure de comprendre le langage juridique mais aussi d’avoir la qualification et l’expérience nécessaires à l’accomplissement de tâches telles que la préparation des dossiers juridiques, la préparation de supports de veille juridique, la participation à la rédaction de notes de synthèses ou conclusions etc.

 

Ces missions nécessitent une bonne expression orale et écrite en raison du lien qu’il ou elle entretiendra directement avec les clients ou interlocuteurs dans les entreprises, cabinets d’avocats ou études notariales ou d’huissiers.

 

Enfin, cette fonction nécessite des qualités individuelles telles que la discrétion, la confidentialité, la capacité d’adaptation ainsi que l’aptitude à communiquer de manière diplomatique en tout circonstance.

Les différentes structures d’exercice 

 

En cabinet

 

Au sein des cabinets d’avocats, d’huissiers, d’avoués ou encore de notaires, le ou la secrétaire juridique aura pour mission notamment d’être le lien indispensable avec les clients afin de les recevoir ainsi que de suivre leurs dossiers et d’avoir une bonne connaissance générale de ces derniers.

 

Par ailleurs, dans les cabinets d’avocats, le ou la secrétaire juridique peut avoir pour tâche de préparer les dossiers de plaidoirie ou encore de participer à la rédaction des conclusions ou de certains actes juridiques.

 

Souvent indispensables au fonctionnement des cabinets d’avocats, les secrétaires juridiques ont très souvent une charge de travail importante du fait de la nécessité d’être disponible pour les avocats.

 

 

En entreprise

 

Les services juridiques des entreprises emploient généralement des secrétaires juridiques afin de les aider dans l’accomplissement d’actes ou encore la prise de contact avec les différentes instances dans l’entreprise.

 

Eu égard au service juridique dans lequel est affecté le ou la secrétaire juridique (droit social, droit boursier, droit des affaires, propriété intellectuelle), la compétence juridique qui sera demandée à ce poste pourra varier considérablement. Les compétences juridiques dont doit faire preuve le ou la secrétaire juridique dépendent fortement du service dans lequel il ou elle est affecté. 

 

À titre d’exemple, le poste de secrétaire juridique dans le département droit social d’une entreprise implique une capacité à interagir directement avec les institutions représentatives du personnel ou encore les organisations syndicales. Dès lors, une connaissance du rôle, de l’organisation et des missions de ces instances est primordiale.

 

 

La fonction publique

 

La fonction publique a également recours à des secrétaires juridiques en tant que contractuel ou fonctionnaire. Affecté au service juridique d’une collectivité territoriale ou d’un ministère, une connaissance de l’application du droit public est essentielle afin de mener à bien ses missions et comprendre les enjeux et procédures internes.

 

 

La rémunération

 

La rémunération allouée pour les titulaires de ce poste varie considérablement en fonction de la structure d'exercice et du domaine de spécialisation.

 

De manière générale, la rémunération d’un débutant est comprise entre 1 650 et 1 800 euros brut mensuel.

 

 

La formation

 

Le secrétariat juridique impliquant une double compétence, plusieurs parcours permettent d'accéder à cette fonction. Il existe bien évidemment des écoles de secrétariat juridique formant les personnes à assurer les missions précitées mais aux côtés de cette formation classique plusieurs diplômes sont adaptés aux demandes des employeurs :

  • BTS assistant de direction complété par une formation juridique (DEUST, Licence 2 en droit)
  • DUT carrières juridiques
  • DEUST assistanat juridique

 

 

 

Écrit par

Publié sur