La propriété immobilière au cœur du 112e congrès des notaires

  • Publié
  • modifié
La propriété immobilière au cœur du 112e congrès des notaires

C’est du 5 au 8 juin, à Nantes, que les notaires se réuniront à l’occasion de leur congrès annuel.  

« La propriété trouve sa place au sommet de la hiérarchie des droits réel », peut-on lire sur le site du 112e congrès des notaires. Un événement à l'occasion duquel ils devront répondre à un double objectif : établir une définition de la propriété immoibilière, et des ses modes d’acquisition. Plusieurs sujets seront ainsi mis sur la table : l’exercice de la propriété immobilière, ses défis et son optimisation.  « Cette année nous enrichissons un thème au cœur de notre activité quotidienne et des préoccupations de nos clients (…) Le législateur a contraint la propriété immobilière dans un faramineux ensemble de normes édictées au nom de l’intérêt général au point que l’on assiste à une socialisation du droit de propriété », a déclaré le président du congrès Pierre-Yves Sylvestre en guise de présentation de l’événement. Outre la propriété immobilière, les notaires auront surement l’occasion de débattre autour des nouvelles règlementations qui leur sont imposées par les récents décrets d’application de la loi Macron. Un sujet qui était déjà dans les esprits l’an dernier à Strasbourg à l’occasion du 111e congrès où les notaires avaient choisi de débattre autour de la sécurité juridique.

 

C. C.