Incubateur : le Barreau de Paris dévoile sa nouvelle promotion de Legaltech

  • Publié
  • modifié
Incubateur : le Barreau de Paris dévoile sa nouvelle promotion de Legaltech

Barreau de Paris.

L’institution a sélectionné quatre projets pour suivre son programme d’incubation 2019/2020. L’objectif est de faire émerger des solutions innovantes pour les avocats.

Le Barreau de Paris a créé l’an dernier un incubateur pour favoriser le déploiement des Legaltech. L’institution vient de dévoiler les quatre projets retenus pour suivre son programme d’incubation 2019/2020. En tout, ce sont 12 candidatures qui sont arrivées jusqu’à l’oral, qui s’est déroulé le 24 juillet dernier.

 

"Cette année le programme va gagner en intensité sur la phase de lancement afin de permettre à chaque projet de définir rapidement sa stratégie et de se confronter rapidement à son marché, explique le Barreau de Paris. En parallèle, les incubés auront à leur disposition les meilleurs experts de l'écosystème pour les accompagner au quotidien, ainsi qu'un business advisor attitré afin de les préparer aux défis stratégiques et financiers qu'ils devront relever durant cette année."

 

Quatre projets complémentaires

 

Le jury a retenu des projets portés majoritairement par des avocats du Barreau de Paris et traitant de "quatre thématiques centrales et complémentaires indispensables à la transformation et au développement de la profession". Est concernée : Avostage, qui a pour objectif de faciliter les démarches de recrutement en matière de stage. Il y a également DiJu, un logiciel qui permet d’automatiser les tâches les plus chronophage et à faible valeur ajoutée du métier d’avocat.

 

Pour sa part JuridiFeel développera un outil de stockage et de gestion de la documentation des sociétés permettant à l’utilisateur (dirigeant, DAF, juriste d’entreprise) de stocker de manière intuitive les nombreux documents qui régissent leurs sociétés, le tout en collaboration avec son conseil.

 

Enfin, Replick est une application qui aide les avocats à construire leur argumentation juridique. Elle concourt à identifier l'argument qu'ils peuvent soulever dans une affaire et à anticiper ce que la partie adverse pourrait leur répliquer. Elle affiche instantanément le fondement juridique (disposition législative ou réglementaire, décision de justice...) qui vient à l'appui d'un argument.

Écrit par

Publié sur