Directeur juridique

  • Publié
  • modifié
Directeur juridique

Formations, rémunérations, compétences : tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer dans une carrière juridique en entreprise.

Formation

 

Le directeur juridique a une formation en droit, la plus complète possible. En fonction de la taille de l’entreprise, les candidats ayant une double formation seront préférés. Par exemple, avoir obtenu un diplôme en droit (bac + 5) et sortir d’une école de commerce, ou encore avoir réussi et validé le diplôme d’avocat. Il est à noter qu’une expérience significative dans un poste à responsabilités est souvent exigée.

Rémunération

 

De 0 à 3 ans d'expérience, les paralegal gagnent entre 26 et 35K, les fiscalistes entre 32 et 50K, les responsables juridique et fiscaux entre 65 et 80K/an. Les directeurs juridiques peuvent, eux, espérer empocher plus de 160 000 euros par an. 

 

Entretien avec Marie Fournier, directeur général de la société Emanuel Ungaro

 

Carrières Juridiques : À quoi correspond le métier de directeur Juridique dans le milieu de la mode ?


M.F. : Une formation juridique est bien entendu exigée pour occuper cette fonction. Une formation complémentaire en droit de la propriété intellectuelle est vivement conseillée. Ce métier couvre un ensemble très vaste de connaissances juridiques qui vont du droit des affaires au droit des contrats, de la distribution, des marques et de la propriété intellectuelle en général. Elle couvre également  le droit communautaire, le droit des douanes sans omettre le droit fiscal. En effet, un Directeur Juridique dans la Mode est appelé à conseiller la Direction de la société dans ses décisions relatives aux affaires en général (constitution de filiales, entrée au capital de nouveaux associés, fiscalité, etc...) , dans ses négociations avec des partenaires divers (contrats de concession de licences de marque, contrats de distribution ou
d'agence commerciale, contrats de franchise, contrats de concession avec des grands magasins, contrat de sous-traitance , etc.) .
Les sociétés ayant une activité importante ont une direction de la propriété intellectuelle et des marques séparée avec des connaissances "pointues" dans les domaines des dépôts et enregistrements de marques, de la défense des marques et de la lutte contre la contrefaçon. La protection des marques et des produits sur internet est devenu au cours des dernières années une activité importante pour ces directions. Il ne faut pas non plus oublier la spécificité des contrats signés avec les designers et la cession des droits sur leurs créations ainsi que les contrats spécifiques avec les photographes de mode ou les agences de mannequins. Par ailleurs,  le droit social est important dans le cadre de la gestion des contrats de travail, des contrats des prestataires de services ainsi que des contentieux sociaux . Sur ces aspects, le Directeur Juridique travaille en étroite collaboration avec le Directeur des ressources
Humaines.



C.J. :Quelles sont les qualités essentielles requises par ce métier ?


M.F. : Bien entendu, il convient d'être un juriste expérimenté tant par sa formation que par son expérience pratique. Les aspects étant très variés, il convient également d'être ouvert à toute nouvelle problématique (celles d'Internet en sont un exemple ou celles des nouvelles réglementations de l'Union Européenne sur le contrôle des substances chimiques ou autres).
Une mise à jour de ses connaissances techniques est importante car la France est un pays très riche en nouvelles réglementations et celles de l'Union Européenne viennent s'y ajouter. En règle générale, une polyvalence des connaissances est souhaitée. Lorsque la société est de petite taille,  le directeur Juridique doit gérer à lui seul tous les aspects juridiques et être polyvalent. Bien entendu, dans les sociétés de mode de taille importante, la Direction Juridique peut avoir plusieurs sous-directions chacune  très spécialisée dans un domaine.

 

L'exercice du métier

 

Le directeur juridique a pour principale mission de conseiller ses interlocuteurs. Professionnel du droit, il doit savoir rendre la règle de droit accessible et compréhensible au profane. Il aura principalement une mission écrite. Il devra s’assurer d’une veille juridique quotidienne afin d’être au courant des dernières nouveautés qui alimentent sa branche du droit s’il est spécialisé dans un domaine. Le directeur juridique peut également être généraliste et sera amené à étudier un domaine du droit différent en fonction de la question qui lui est soumise.

Écrit par

Publié sur