Directeur des ressources humaines

  • Publié
  • modifié
Directeur des ressources humaines

Missions, compétences, rémunérations : tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer dans une carrière dans les ressources humaines.

L’exercice du métier de directeur des ressources humaines

 

Un stratège

 

Le chef du personnel a notamment pour mission de mettre en place et ventiler la stratégie définie au niveau du siège de l’entreprise en matière de gestion du personnel et de développement des effectifs. Cette fonction requiert de la part du directeur des ressources humaines (DRH) une connaissance pointue de l’ensemble du service des ressources humaines de son entité ainsi que des pratiques mises en œuvre dans son périmètre.

 

Garant du respect des dispositions légales, règlementaires et conventionnelles

 

Par ailleurs, le directeur des ressources humaines a pour objectif, avec le support des juristes de son périmètre, de veiller au respect des obligations légales, règlementaires et conventionnelles en matière de droit du travail. Il doit également s’assurer des bonnes conditions de travail des salariés mais aussi garantir un climat social favorable eu égard aux relations qu’il entretient avec les institutions représentatives du personnel et organisations syndicales.

 

Garant de la qualité de ses salariés

 

Enfin, il doit veiller au développement et au maintient des compétences des salariés par l'évaluation, la formation et l'évolution de carrières.

 

Le directeur des ressources humaines est ainsi un manager mais également un homme de terrain, partagé entre les entretiens, la gestion des dossiers administratifs et les réunions avec ses collaborateurs et les partenaires sociaux.

 Les compétences nécessaires à l'exercice de cette fonction

 

Des qualités relationnelles

 

Les salariés doivent avoir le sentiment que leurs problèmes dans l’entreprise sont abordés par le directeur des ressources humaines. De ce fait, ce dernier doit renvoyer l’impression de prêter attention aux revendications des salariés effectuées directement par ces derniers ou par l’intermédiaire des représentants du personnel. En conséquence, il fait preuve d’écoute et de force de conviction afin de mener à terme les projets des salariés ou encore convaincre sur les évolutions nécessaires au sein de l’entité.

 

Discrétion et relativisme

 

Le directeur des ressources humaines doit être à même de prendre des décisions qui auront nécessairement pour conséquence de le rendre impopulaire. En effet, les licenciements économiques, les projets de déménagement des locaux de l’entité ou encore toutes mesures en défaveur des salariés seront portés par le titulaire de ce poste. 

 

De tels projets, de surcroît impopulaires, impliquent une discrétion exemplaire.

 

Un généraliste

 

Le DRH doit avoir des connaissances en recrutement, formation, droit social, paie ainsi qu’une culture générale en matière économique et financière. L’ensemble de ces connaissances est indispensable à la compréhension des problématiques pouvant intervenir au cours de l’exercice de sa mission.

Les contextes d'exercice de cette fonction

 

Une large équipe

 

Dans les grands groupes, le DRH exerce sa mission avec le support de nombreuses équipes spécialisées tels les assistants RH, les responsables de formation, les juristes ou encore les chargés de recrutement. 

 

Dans les PME en revanche, le DRH peut être amené à exercer ses fonctions sans ces équipes mais avec l’aide seulement de quelques personnes spécialisées. Il s’agit dans ce cas d’une mission fortement complexe aux enjeux considérables pour l’entreprise. Ce type d’entreprise recruteront plutôt pour ces positions des personnes bénéficiant d’une expérience importante.

 

La gestion des relations sociales

 

Bien que certaines entreprises, et notamment les grands groupes, ont, aux côtés du DRH, un directeur des relations sociales, le DRH est au cœur de la négociation avec les organisations syndicales et les instances de représentation du personnel. Il a pour rôle de contribuer au maintient d’un climat social favorable à la conclusion d’accords collectifs au sein de son entité et au déroulement des négociations obligatoires avec les organisations syndicales.

Rémunération

 

Alors que les débutants bénéficient d’une rémunération annuelle moyenne entre 40 et 45K, le salaire des directeurs des ressources humaines dans les grands groupes peuvent dépasser les 120K€ / an.

Intégrer le marché du travail

 

Une fonction en pleine croissance

 

Dans un contexte de multiplication des plans sociaux et des problématiques liées à la gestion du personnel (pénibilité, gestion prévisionnelles des compétences, stress au travail…), cette fonction se développe considérablement dans les grandes entreprises comme dans les PME. Les entreprises considèrent qu’un DRH peut potentiellement éviter de nombreux problèmes liés à la gestion du personnel ou aux répercussions d’un climat social défavorable.

 

Une expérience indispensable

 

La mission du DRH en elle-même implique que ce dernier bénéficie d’une expérience importante dans de nombreux domaines afin d’être efficace dans l’accomplissement de sa mission. C’est notamment pour cette raison que cette fonction n’est pas, ou peu accessible aux jeunes diplômés qui devront dans un premier temps se forger une expérience dans le recrutement, le juridique ou encore la formation professionnelle.

 

Il est rappelé que cette fonction nécessitant une polyvalence considérable, les jeunes sont incités à évoluer de façon horizontale dans l’entreprise afin d’étendre au maximum leur champ de compétences.

La formation pour devenir directeur des ressources humaines

 

Le poste de directeur des ressources humaines impliquant des connaissances variées et complémentaires, il n’existe pas une formation permettant d’accéder à cette fonction. En effet, bien qu’un diplôme de niveau Bac + 5 soit requis pour pouvoir prétendre à cette position, c’est l’expérience au sein des différents services et la connaissance générales des domaines précités qui feront de vous un candidat éligible à ce poste.

 

Il existe néanmoins plusieurs formations spécialisées :

 

Masters spécialisés en ressources humaines : accessibles après une licence en droit, en psychologie, ou encore après un IEP, il s’agit de diplômes très sélectifs, recherchant des candidats capables de mener une réflexion sur des problématiques liées aux ressources humaines. Cela implique nécessairement d’avoir déjà effectué un ou plusieurs stages dans une ou plusieurs entreprises afin d’avoir eu l’opportunité de mesurer la complexité de certaines problématiques.

 

Master II droit social : les compétences juridiques en droit social étant fortement appréciées pour l’exercice de ce type de fonction, être titulaire d’un master II en droit constitue une porte d’accès intéressante pour ce poste. Il est néanmoins nécessaire de développer cette compétence juridique au travers notamment de l’exercice de fonctions proches des relations sociales au cours de son évolution professionnelle.

 

Écoles de commerce : certaines d’entre elles proposent des spécialisations en ressources humaines en 3e année. Ces formations sont également fortement appréciées. De la même manière, la polyvalence demeurera toujours un plus et c’est la raison pour laquelle ces profils, assortis d’une licence ou d’une maîtrise en droit sont très convoités.

Écrit par

Publié sur