Criminologue

  • Publié
  • modifié
Criminologue

Profiler ? Détective ? Tous bercés par les séries américaines, une image héroïque du criminologue s'est finalement formée dans l'imaginaire collectif. Voici ce qu'il faut vraiment savoir avant de démarrer une carrière de criminologue.

L’exercice de la science du crime

 

L’étude du crime englobe les approches sociologique, économique, psychologique tout autant que juridique. Cette science a vocation à mettre en évidence les causes du crime, le contexte dans lequel il intervient ou les influences qui ont pu s’exercer sur le criminel. Ainsi, pourront être étudiés le contexte familial, la classe sociale ou l’histoire personnelle. Le but est la compréhension du crime comme acte commis par l’humain dans un cadre déterminé, dans le but de le réduire et de le prévenir. Le rôle de la criminologie dépasse la simple étude de l’action criminelle, et s’étend aussi à l’analyse du contexte économique, social et politique qui peut donner naissance à un climat de nature à influencer l’action criminelle.

 

Le travail du criminologue est inquisiteur au même titre que l’enquête qui est menée sur les faits. Il s’agira de dégager de l’action, une intention sous-jacente. Sur fond d’étude psychiatrique et d’examen psychologique, le criminologue s’attache à assurer la proportionnalité entre le crime et ses causes d’une part, et la sanction qui lui sera appliquée d’autre part.

 

La profession de criminologue exige de la part de la personne qui l’exerce une grande capacité à prendre du recul par rapport à la société dans laquelle il vit et le contexte dans lequel il évolue. Il se doit de démontrer la particularité du criminel par rapport à ses pairs, souligner ses différences et ainsi désigner les éléments déclencheurs du crime.

Un profil spécialisé

 

Les études de criminologies constituent une spécialisation. Cette spécialisation s’effectue à l’issue d’un master 1 de droit, qui va fournir à l’étudiant qui a des compétences juridiques, un complément psychologique et sociologique.

 

Il est également possible d’accéder à la profession de criminologue par la biais des études de psychologie, l’exercice d’une profession ayant trait à la criminologie (police, gendarmerie…) ou bien la sociologie. Dans tous les cas, ce parcours correspond à une spécialité.

 

Un certain nombre de criminologues complètent leur formation par un doctorat en criminologie ce qui justifie une différence de salaire au sein de la profession.

La rémunération

 

Dans la mesure où le criminologue est un psychologue spécialisé, il exerce principalement des contrats de vacation. Sa rémunération dépend donc des conditions dans lesquelles il exerce (responsabilités, circonstances, motifs…).

Les conditions de travail du criminologue

 

Du fait de l’éventail de ses missions, le criminologue peut être amené à travailler dans toutes sortes de structures et auprès de profils complètement différents.

 

D’une manière générale, son domaine d’activité est proche du milieu de détention, mais il lui est possible d’exercer dans d’autres structures telles que des centres de réadaptation, des centres de protection de l’enfance et de la jeunesse ou encore en maison de transition.

 

La communication étant un des éléments essentiels de sa profession, le criminologue exerce aux côtés d’autres experts qui l’aident dans son investigation, qui est réalisée en grande partie au contact du criminel, qu’il doit savoir écouter et avec qui il est nécessaire qu’il interagisse. 

Formations

 

Pour retrouver toutes les formations diplômantes, cliquez ici.

Écrit par

Publié sur