Contract manager

  • Publié
  • modifié
Contract manager

Le contract management pourrait se définir comme l’activité qui consiste à développer et contrôler le cycle de vie d’un contrat, de la phase d’initialisation jusqu’à son terme. Les profils dans ce domaine sont très recherchés.

La pratique du métier

 

Le contract manager est un expert de la gestion des contrats complexes. Il a vocation à intervenir tout au long du cycle de vie contractuelle, de la phase d’opportunité jusqu’à la clôture.

 

Profil unique disposant d’une vision à la fois globale (de l’accord) et transversale (des risques et des problèmes), il vise l’optimisation du cycle par la mise en place systématique des principaux processus et activités suivants :

  • Rédaction, revue et négociation du contrat et de ses évolutions (gestion des changements).
  • Maîtrise des risques (juridiques et contractuels, mais aussi opérationnels, commerciaux, financiers, etc.).
  • Développement relationnel. Il est un facilitateur et intervient en cette qualité dans la résolution de conflits et des crises entre les différentes parties à la convention.
  • Identification des leviers commerciaux permettant notamment l’amélioration du revenu et de la marge.
  • Formation des acteurs du projet au contenu du contrat et à ses risques inhérents.

 

Les contract managers évoluent dans le secteur des nouvelles technologies, de la défense, de la construction, du pétrole et du gaz, des télécoms et de l’aérospatiale, principalement.

 

Multitâches, créatif et stratège, le Contract Manager se révèle incontournable au regard de la valeur ajoutée mesurable qu’il apporte au cycle de vie contractuel.

Les profils types

 

S’il n’existe pas de profil type pour le contract manager, la majorité d’entre eux en France dispose d’un bagage juridique.

 

De nombreux professionnels en reconversion se retrouvent également dans la pratique de la fonction, de par leur expérience ou leur formation initiale : ingénieurs, chefs de projet, financiers, consultants, etc.

La formation

 

Fonction pluridisciplinaire par excellence, le contract management combine l’art de rédaction de contrat, la pratique de l’ingénierie contractuelle et financière, la stratégie des risques, la gestion de projet, la négociation et la facilitation.

 

Une formation type master ou équivalent, a minima, complétée par un apprentissage spécifique des disciplines façonnant le contract management est un prérequis à l’exercice de ce métier passionnant.

 

La pratique de l'anglais est souvent indispensable pour les postes dans les entreprises à dimension internationale.

 

À ce jour, seule l’Ecole Européenne de Contract Management (e²cm) propose, en France, un enseignement dédié à la matière et une certification validant les acquis.

 

IACCM (International Association for Contract & Commercial Management) offre des formations online exclusivement et en anglais.

Rémunération

 

Un contract manager junior peut envisager une rémunération au moins équivalente à celle d’un juriste d’entreprise.

 

À partir de 8-10 ans d’expérience, le salaire minimum se situe autour de 80K€.

Pour en savoir plus :

 

 

Écrit par

Publié sur