« Vaugand » : la série qui provoque les moqueries des avocats

  • Publié
« Vaugand » : la série qui provoque les moqueries des avocats

La série met en scène Olivier Marchal, dans le rôle d’un pénaliste aux méthodes atypiques. Le premier épisode le 16 octobre 2013 avait provoqué les railleries des avocats, le second la semaine dernière n’a pas calmé ces derniers. 

Le 16 octobre dernier, les avocats s’étaient déchainés sur les réseaux sociaux lors de la diffusion du premier numéro de la série Vaugand. « Pour l’instant si je comprends bien, pour faire du pénal, faut mettre ses pieds sur la table et fumer chez les chez qui fument pas #Vaugand », twittait un avocat, «  Y-a-t-il quelque part un confrère qui prépare ses assises avec des pinces à linge ? #Vaugand  »  twittait un autre.

 

Le 2ème numéro diffusé la semaine dernière n’a pas plus convaincu la profession. Pour l’avocat Eric Morain il y a des délais irréalistes dans la procédure, auxquels s’ajoutent d’autres nombreuses invraisemblances, comme par exemple une peine ahurissante. « Ce qui frappe c’est l’impossibilité pour une fiction française de se détacher des exemples de films américains sur des procès aux États-Unis. Le décalque est frappant ». Expliquait t’il au journal 20 minutes la semaine dernière.

 

Pour Pierre Eid, co-producteur de la série, « il est évident qu’il y à des raccourcis, des facilités, et c’est tout à fait normal que cela suscite des critiques. L’objectif est de faire ressentir la réalité singulière d’un procès en appel. »

 

Malgré les moqueries, Eric Morain reconnaît avoir ri en voyant la série, même si pour lui, « une plus grande rigueur n’affecterait pas l’histoire et ferait en sorte qu’on considère Vaugand avec un peu plus de sérieux ».




Par Capucine Coquand, responsable presse pour Carrières-Juridiques.com 




Toute l'actualité de la profession d'avocat est sur Carrières-Juridiques.com : 


Le barreau de Paris lance la Grande Bibliothèque du droit numérique 


Quand les avocats du barreau de Paris félicitent la Garde des Sceaux


L'avocat au coeur de la médiation