L’Ordre des avocats de Paris poursuit Doctrine.fr en justice

  • Publié
  • modifié
L’Ordre des avocats de Paris poursuit Doctrine.fr en justice

Le moteur de recherche juridique Doctine.fr, qui se décrit comme le Google du droit, est suspecté de pratiquer le typosquatting.

Ce type de cybermenace consiste, pour l’expéditeur d’un email, à tromper le destinataire en modifiant de manière discrète l’extension de l’adresse (.com à la place de .fr par exemple). De cette manière, Doctrine.fr aurait acheté des adresses sensiblement identiques à celles de grands cabinets d’avocats afin d’entrer en contact avec de nombreux greffes dans le but d’obtenir des décisions de justice.

 

Plus récemment, Doctrine.fr a utilisé une adresse erronée qui aurait permis de le confondre avec son concurrent Predictice. Pour sa défense, la legaltech affirme avoir été victime d’anciens collaborateurs peu scrupuleux. Conséquence : Infogreffe a pour le moment suspendu son contrat avec Doctrine.fr.