L'intelligence artificielle débarque dans les cabinets d'avocats américains

  • Publié
L'intelligence artificielle débarque dans les cabinets d'avocats américains

Créé par une start-up canadienne en 2014, le logiciel Ross Intelligence fournit des réponses instantanées aux questions juridiques d’un avocat, comme un véritable collaborateur.

Les start-up n’en finissent pas de créer de nouveaux services bouleversant le monde du droit. Créé en 2014, et disponible aux États-Unis et au Canada, Ross Intelligence se présente comme un digital legal expert, capable d’analyser toutes les sources de droit (loi, jurisprudence, doctrine), pour répondre aux questions de l’avocat. L’outil, qui pourrait offrir un gain de temps considérable aux professionnels du droit, s’appuie sur le système d’intelligence artificiel « Watson » d’IBM (reposant sur la compréhension du langage familier) connu pour avoir gagné le jeu télévisé « Jeopardy! » aux États-Unis, face à des candidats « classiques ». Pas question ici de mots clefs, comme sur les moteurs de recherche classiques. Au-delà d’apporter une réponse à une question donnée, Ross prévient l’utilisateur des nouveaux textes ou décisions de justice impactant une affaire en cours. Il intervient alors comme un véritable allié pour l’avocat. Surtout, Ross apprend avec l’expérience : « nous travaillons avec des avocats afin que l’ordinateur puisse penser comme eux »,  confirme Andrew M.J. Arruda, CEO et Co-fondateur de Ross Intelligence, qui ambitionne de créer l’avocat le plus intelligent du monde.

 

V. C. 

@valerie_cromer