Les avocats se mobilisent pour les migrants

  • Publié
Les avocats se mobilisent pour les migrants

Depuis janvier dernier, plusieurs avocats sont intervenus pour aider les occupants de la jungle dans leurs démarches administratives et juridiques.

« On ne peut pas demander aux barreaux de Boulogne-sur-Mer et Dunkerque de supporter seuls tous les efforts », lançait en février le président de la Conférence des bâtonniers. À l’occasion de sa visite dans la jungle de Calais il y a quelques mois, Yves Mahiu a pu visiter la « cabane juridique », un  centre juridique qui a ouvert ses portes le 11 janvier dernier. Son objectif ? ? Aider ces populations dans leurs démarches administratives et les informer sur leurs droits, notamment à l’occasion d’interpellations policières. Financé par les internautes à hauteur de 30 000 euros via une cagnotte  leetchi, la structure a déjà accompagné plusieurs migrants à se régulariser auprès des autorités françaises ou à traverser la Manche vers la Grande-Bretagne. « Il faut envisager un financement de structure pour une réponse à l’accès aux droits de façon permanente », a néanmoins déclaré Yves Mahiu. Car certaines problématiques juridiques sont particulièrement délicates, particulièrement pour les mineurs.  « Les enfants sont des incapables en droit, ils ne peuvent pas faire d’actes administratifs en leur nom propre, il leur faut un tuteur », souligne Marianne Humbersot, chef de mission du centre juridique de la jungle de Calais « C’est un processus extrêmement long, qui est très largement inadapté». Ils seraient ainsi près de quatre-cents à connaitre ce vide juridique, selon Libération. La conférence des bâtonniers et Avocats sans frontière ont par conséquent demandé qu’une maison d’accès au droit soit mise en place pour soutenir le centre juridique. Affaire à suivre.

 

 

V. C.

@valerie_cromer

 

Crédit photo : www.telegraph.co.uk