Les 1900 élèves-avocats de l'EFB ont fait leur rentrée

  • Publié
Les 1900 élèves-avocats de l'EFB ont fait leur rentrée

Mercredi 7 janvier, les 1900 élèves-avocats de la promotion Henri Leclerc ont fait leur rentrée à l’Ecole de Formation du Barreau (EFB). La cérémonie de rentrée s’est tenue pour l’occasion à la maison de la Mutualité.

Ils sont de plus en plus nombreux à fouler la porte de l’Ecole de formation du Barreau. Les chiffres parlent d’eux même. S’ils sont 1900 élèves-avocats à faire leur rentrée le 7 janvier 2015, ils étaient 1400 en 2005. L’école concentre aujourd’hui 60% des élèves-avocats en France. Loin d’être inquiet par cette croissance permanente du nombre d’élèves-avocats parisiens, le vice bâtonnier du Barreau de Paris et président de l’EFB Laurent Martinet, se montre fier. « Cette affluence nous honore et nous engage » explique-t-il. « Avec cette promotion Henri Leclerc, nous faisons la démonstration que la profession d'avocat est la plus attractive, la plus jeune, la plus féminisée et la plus ouverte de toutes les professions juridiques.». Le bâtonnier Pierre-Olivier va encore plus loin. « J’ai le devoir de vous dire que 2000 avocats de plus aujourd’hui c’est nécessaire ».


De façon plus concrète, Laurent Martinet a rappelé aux élèves-avocats les temps forts de la formation qu’ils s’apprêtent à recevoir. Déontologie, entrepreneuriat, management, stages ont été les principaux points abordés par le vice bâtonnier du Barreau de Paris.


De son côté le Bâtonnier Pierre-Olivier Sur s’est voulu plus global, rappelant son attachement à certains sujets d’actualités, comme le statut d’avocat salarié en entreprise et les actions de groupes.  « Nous devons exporter notre profession vers les entreprises », a-t-il alors lancé. Cette préoccupation n’est pas un hasard. Elle est aujourd’hui au cœur de la profession et de sa formation, puisqu’ils étaient 900 élèves l’année dernière à choisir le cours optionnel « Avocats et entreprise ».


Parce que le 7 janvier 2015 n’est désormais plus une date comme les autres, la cérémonie de rentrée n’a pas manqué d’émotion. Revenant sur sa vie de combat pour la défense des droits, Henri Leclerc n’a pu s’empêcher d’évoquer les évènements survenus le même jour à la rédaction du journal Charlie Hebdo. « J’ai le cœur lourd », a-t-il confié aux futurs avocats. Ancien président de la Ligue française pour la défense des droits de l’homme et du citoyen, Henri Leclerc est parrain de la promotion 2015-2016.



Capucine Coquand