Le barreau de Paris lance sa plateforme de médiation

  • Publié
  • modifié
Le barreau de Paris lance sa plateforme de médiation

L'Ordre a mis en ligne une plateforme dédiée aux modes alternatifs de résolution des différends (Mard). La médiation est un marché qui a de l'avenir pour les avocats.

Le barreau de Paris vient de lancer sa plateforme dédiée à la médiation. Le 3 juin, l’Ordre a mis en ligne sur son site institutionnel un espace consacré aux modes alternatifs de résolution des différends (Mard) ainsi qu’un site dédié au grand public. Cette initiative fait suite à celle du Conseil national des barreaux (CNB), l'an dernier.

 

Le premier espace fraîchement sur pied permet de consulter et de figurer sur l’annuaire des avocats médiateurs parisiens, de s’inscrire au Centre de résolution des litiges professionnels (CRLP) mais aussi d’accéder au e-service e-Mard proposant des outils de gestion de médiation et à un greffe de la médiation en ligne.

 

Pour sa part, le site internet grand public présente les avantages et le déroulement d’une médiation. Il explique aussi le rôle de l’avocat, qu’il soit médiateur ou accompagnant, dans ce type de procédure. Cette plateforme offre également une aide au choix du médiateur, la possibilité de consulter l’annuaire des avocats médiateurs, ainsi qu’un accès à la médiation de la consommation en cas de litige d’honoraires avec un avocat.

 

Déjà plusieurs initiatives

 

Le barreau de Paris renforce ainsi son offre. Son action a débuté sous l’impulsion du bâtonnier Dominique de la Garanderie, avec la création, en 1999, de l’Association de médiateurs du barreau de Paris (aujourd’hui Association des médiateurs européens) et la conclusion d’un partenariat avec le Centre de médiation et d'arbitrage de Paris (CMAP). Elle s’est poursuivie avec la création du Centre de règlement des litiges professionnels (CRLP) et de l’École de médiation du barreau, à l’initiative du bâtonnier Christiane Féral-Schuhl.

 

Par la suite, le bâtonnier Pierre-Olivier Sur a transformé cette institution en École internationale des modes alternatifs de règlement des litiges. Enfin, le barreau s’est doté, sous le mandat du bâtonnier Frédéric Sicard, d’un Guichet unique des modes alternatifs (Guma) qui présente l’ensemble des Mard sur le site de l’Ordre.

 

La médiation offre plusieurs avantages. « Elle permet à des parties en litige d’aboutir à une solution originale, dans la mesure où elles ne sont pas liées par les mêmes contraintes que dans une procédure judiciaire, précise l’Ordre. Là où le juge sera limité dans sa décision par les dispositions légales applicables, la médiation permettra l’élaboration d’une solution parfaitement adaptée au litige qui lui est soumis, sans autre limite que l’ordre public. »

 

Pour les avocats, elle est aussi un marché à ne pas négliger. Paris souhaite d’autant plus prendre sa part que l’Union européenne veut harmoniser la médiation au sein des pays membres. D’autres initiatives sont également prévues par l’Ordre, comme proposer une formation professionnelle sur la négociation accessible à tous dès l’école.

Écrit par

Publié sur