Laurent Fabius en route pour le Conseil constitutionnel

  • Publié
  • modifié
Laurent Fabius en route pour le Conseil constitutionnel

François Hollande a désigné Laurent Fabius pour succéder à Jean-Louis Debré au Conseil constitutionnel. Sa candidature doit encore être validée par le Parlement, tout comme celles de Corinne Lupiens et Michel Pinault.

Alors que Laurent Fabius annonce peu avant le début du Conseil des ministres son départ du Quai d'Orsay, le président de la République propose sa nomination à la présidence du Conseil constitutionnel pendant sa réunion hebdomadaire avec le gouvernement. Laurent Fabius quitte donc son poste de ministre des Affaires étrangères et du Développement international qu'il occupe depuis le 16 mai 2012 pour devenir président du Conseil constitutionnel. Il succède ainsi à Jean-Louis Debré, nommé le 23 février 2007 par Jacques Chirac, qui se arrive à la fin de son mandat unique de neuf ans.


Comme la loi le prévoit, Laurent Fabius doit d'abord être auditionné par les commissions permanentes de l'Assemblée nationale et du Sénat pour que sa nomination soit validée. Il deviendrait ainsi le dixième président de l'institution française créée en 1958. Il rejoint Valéry Giscard d'Estaing, Michel Charasse, Claire Bazy-Malaurie, Nicole Maestracci, Nicole Belloubet, Lionel Jospin et Jean-Jacques Hyest. Deux autres membres devraient par ailleurs être nommés sous réserve de validation par les commissions : Michel Pinault, proposé par le président du Sénat Gérard Larcher en remplacement de Renaud Denoix de Saint Marc, et Corinne Luquiens, choisie par le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone pour prendre la suite de Guy Canivet.

 

E. M. 


→ Retrouvez cet article sur le site du Magazine Décideurs