La Fabrique Juridique, la legaltech dédiée au droit social

  • Publié le 27-10-2017 dans

Née de l’imagination de Clémence Michaud, jeune avocate Bordelaise, la Fabrique Juridique est aujourd’hui portée par une équipe de trois amis de longue date aux parcours aussi divers que complémentaires. Grâce aux compétences de chacun additionnées cet ambitieux projet s’est rapidement concrétisé pour donner naissance à la première legaltech française « 100% spécialisée en droit social ».

Qu'est-ce que la Fabrique Juridique ? 

 

La Fabrique Juridique est une legaltech bordelaise destinée aux TPE/PME gérée par des avocats, en ligne, 24h24. Il s’agit de la première plateforme 100% spécialisée en droit social proposant un panel de 150 actes disponibles à la rédaction. L’intégralité de la vie d’un salarié, de sa pré-embauche à sa retraite ou à son licenciement, peut donc être administrée par ce biais.

 

Afin de répondre pleinement à la demande de nos clients, nous proposons également des consultations juridiques, déclinées de deux façons :

  • Une option à 39€ permettant d’obtenir une réponse à un problème juridique simple ;
  • Une option « forfait » à partir de 340€ et valable un an, permettant de poser plusieurs questions complexes ou de demander des validations de documents. Le prix du forfait est alors dégressif selon le volume de questions posées.

 

Enfin et pour être totalement complète, la plateforme a mis en place un espace « salariés », utile à ces derniers pour gérer leurs relations contractuelles et leurs litiges avec leur employeur.

 

En moins de 72h et à prix réduit : pouvez-vous nous en dire plus sur ces engagements ? Comment fonctionne votre plateforme concrètement ?

 

Le délai de 72H a été convenu avec nos avocats partenaires : il s’agit du délai moyen nécessaire afin de traiter une demande de façon complète et qualitative.  La majorité des actes que nous proposons peut donc être rédigée dans ce laps de temps. Toutefois, si l’avocat en charge du dossier estime que la question posée est complexe et qu’elle nécessite un travail de recherche approfondi, il a la possibilité d’entrer directement en contact avec le client afin de le lui expliquer et de convenir d’un délai de réponse plus long.

 

Concernant nos tarifs, il est indéniable que ceux-ci sont beaucoup moins prohibitifs que ceux pratiqués dans de nombreux cabinets d’avocats « classiques » (deux à trois fois moins chers). Notre service s’adressant principalement aux TPE/PME et aux salariés, il était impératif pour nous de proposer des prestations à prix raisonnables afin que chaque entreprise et chaque particulier puisse s’offrir l’acte recherché sans prendre de risque juridique et tout en s’assurant d’une qualité irréprochable.

 

Par ailleurs, il faut souligner que, du fait de la dématérialisation du processus, nos avocats partenaires gagnent un temps précieux dans le traitement des demandes : les informations nécessaires à la rédaction de l’acte sont collectées par le biais d’un questionnaire en ligne complet et rapide, remis par la suite à l’avocat rédacteur qui fait alors l’économie d’un ou plusieurs rendez-vous physiques.

 

A l’instar du délai, les tarifs pratiqués par La Fabrique Juridique ont été convenus avec nos avocats partenaires. Enfin, il faut préciser qu’en cas de demande complexe ou très spécifique, ces derniers ont la possibilité d’envoyer une annexe au devis initial s’ils estiment que la prestation apportée doit être réévaluée.

 

Pourquoi se focaliser sur l'accès au droit social ? 

 

Lors de l’élaboration de notre projet, nous avons très rapidement décidé de nous spécialiser en droit social afin de nous démarquer des autres legaltechs françaises souvent très généralistes et d’occuper une niche laissée jusqu’à présent vacante sur le marché.

Aujourd’hui, nous assumons pleinement notre position de « première legaltech française exclusivement spécialisée en droit social ».

 

Par ailleurs, deux des quatre fondateurs de La Fabrique Juridique (Pierre et David) étaient déjà à la tête d’entreprises.. Régulièrement confrontés à des problèmes dans la rédaction de contrats de travail et dans la gestion de litiges avec des salariés, ils ont très vite saisi toute la difficulté pour des entrepreneurs sans formation juridique de faire face aux exigences d’un droit social en perpétuelle évolution.

 

Il faut rappeler qu’en France, seules 10% des entreprises disposent d’un service juridique et que 99,8% des entreprises sont des TPE/PME, soit près de 3,1 millions de sociétés.
Or pour des structures ne disposant pas d’une grosse trésorerie, il n’est pas toujours possible de faire appel aux services d’un avocat, souvent chronophages et coûteux, et il est risqué de confier cette tâche à un expert-comptable qui ne dispose pas des compétences nécessaires.

 

Face à ces contraintes et à la croissance exponentielle des contentieux prud’homaux liés à une mauvaise rédaction d’actes ou à des procédures de rupture de contrat cavalières, l’idée est apparue d’elle-même : proposons aux entrepreneurs et aux salariés un service leur permettant de gérer tout ce qui est relatif au droit du travail de façon sécurisée, sans se déplacer, sans se ruiner et dans un temps record !

 

A ce jour, combien d'avocats travaillent en collaboration avec La Fabrique Juridique ? 

 

Aujourd’hui La Fabrique Juridique travaille en collaboration avec trois avocats experts en droit social. Nous connaissons notre capacité de production et nous avons prévu d’ouvrir les candidatures sur notre plateforme d’ici quatre mois. Les inscriptions ne seront toutefois pas libres : notre objectif est de connaitre professionnellement chaque avocat partenaire afin d’assurer à nos clients une qualité de service irréprochable et un respect de nos valeurs. Si cette sélection peut s’avérer contraignante, elle est également gage de réussite pour les avocats retenus : la plateforme leur fournit de véritables opportunités de développement de leurs cabinets et leur permet de travailler, selon leur propre organisation, en parallèle de leur activité « classique ».

 

Quelles sont les pistes de développement de la plateforme ? 

 

A court terme, nous souhaitons conforter notre position de leader sur le marché du droit social et nous inscrire en qualité de « pionniers » dans le monde des legaltechs. Pour ce faire, nous nous engageons ardemment en faveur  du mouvement des legaltechs dites « éthiques », respectueuses de la déontologie de la profession d’avocat, et souhaitons nous investir activement.

 

Concernant notre développement, nous allons évidemment continuer à travailler notre offre en droit social afin de satisfaire pleinement nos clients. Nous élaborons actuellement une option « premium » qui permettra aux TPE et PME françaises d’externaliser intégralement leur service juridique sur la plateforme. L’objectif est de rendre service aux acteurs économiques français en leur faisant gagner du temps et économiser de l’argent.

 

A long terme, nous envisageons d’étendre nos services à l’international, notamment au marché anglo-saxon. Mais pour le moment, affirmer notre position en France nous paraît être un bon début !


 

Roman Verdoolaeghe
Directeur commercial La Fabrique Juridique

Propos recueillis par Clémentine Anno

@clementine_anno