Du nouveau pour les concours de la police nationale

  • Publié
Du nouveau pour les concours de la police nationale

Les concours de la police nationale évoluent, notamment pour les épreuves des concours de gardien de la paix, d'officier et de commissaire de police.

Concours externe

Admissibilité :

Notées de 0 à 20, ces épreuves écrites font l’objet d’une double correction à l’exception du questionnaire à choix multiple.


  • Épreuve de culture générale :
    dissertation sur un sujet d’ordre général relatif à l’évolution des idées et des faits politiques, économiques et sociaux en France et dans le monde depuis 1900 jusqu’à nos jours. Durée : 5 h ; coefficient 4

  • Épreuve de résolution d'un cas pratique :
    à partir d’un dossier documentaire à caractère administratif, dégager des propositions et solutions argumentées. Le dossier peut comporter des graphiques et des données chiffrées. Il ne peut excéder 30 pages. Durée : 4 h ; coefficient 4

  • Questionnaire à choix multiple ou à réponses courtes :
     porte sur les connaissances générales des événements qui font l’actualité politique française et internationale, le fonctionnement institutionnel politique français et européen, les règles du comportement citoyen, les missions et l’organisation générale des services de la police nationale et des services du ministère de l’Intérieur. Durée : 1 h ; coefficient 3

  • Deux Compositions : 
     L'une porte sur le droit administratif général et/ou les libertés publiques et/ou le droit de l’Union européenne.Durée : 3 h ; coefficient 4
    L'autre porte sur le droit pénal général et/ou la procédure pénale. Durée : 3 h ; coefficient 4


Admission :

Notées de 0 à 20. Pour y participer, le candidat doit avoir obtenu, aux épreuves d’admissibilité, un total de points déterminépar le jury, qui ne peut être inférieur à 152 points.


  • Tests psychotechniques écrits : 
     non notés et destinés à évaluer le profil psychologique des candidats et leur capacité à travailler en groupe.Durée : 3 h 30

  • Épreuve de gestion du « stress » 
    un parcours place le candidat dans une situation imprévue et soudaine et permet d’analyser son comportement. Durée : 10 minutes maximum ; coefficient 2

  • Épreuve de mise en situation individuelle :
     à partir d’un cas pratique tiré au sort pouvant comporter un dossier documentaire professionnel d’une dizaine de pages. Durée : 30 minutes ; préparation : 30 minutes ; coefficient 4

  • Épreuve collective : 
    mise en situation à partir d’un cas pratique tiré au sort pouvant comporter un dossier documentaire professionnel d’une dizaine de pages permettant de répondre à une problématique avec toute une équipe. Durée : 35 minutes ; coefficient 4
    Les candidats sont répartis en groupe (4 à 6) afin d’évaluer leur comportement, leur façon de s’exprimer et leur capacité relationnelle et décisionnelle.

  • Épreuve orale de langue étrangère : 
    conversation à partir d’un texte, écrit dans la langue choisie, tiré au sort par le candidat. Les langues admises sont l’allemand, l’anglais, l’espagnol, l’italien. Le candidat indique son choix dans sa demande d’inscription au concours. Il ne peut en aucun cas en changer postérieurement à la clôture des inscriptions. Durée : 20 minutes ; préparation : 20 minutes ; coefficient 4

  • Épreuves d’exercices physiques : 
     composées de 2 ateliers : un parcours d’habileté motrice et un test d’endurance cardio-respiratoire (voir fiche spécifique) coefficient 3. Toute note inférieure à 7/20 à l’une ou l’autre épreuve est éliminatoire.

  • Entretien avec le jury : 
    porte sur des questions d’ordre général à partir d’un thème d’actualité tiré au sort par le candidat, il permet d’apprécier les qualités de réflexion et les connaissances du candidat, ainsi que son aptitude et sa motivation à exercer l’emploi postulé . Durée : 35 minutes ; préparation : 35 minutes ; coefficient 7.

  • Les membres du jury disposent, pour aide à la décision, des résultats des tests psychotechniques, interprétés par le psychologue.
    Toute note inférieure à 5 / 20 est éliminatoire.

Concours interne

Admissibilité :

Notées de 0 à 20, ces épreuves écrites font l’objet d’une double correction à l’exception des questionnaires à choix multiple.

  • Épreuve de culture générale : 
    dissertation sur un sujet d’ordre général relatif à l’évolution des idées et des faits politiques, économiques et sociaux en France et dans le monde depuis 1900 jusqu’à nos jours. Durée : 5 h ; coefficient 4

  • Épreuve de résolution d'un cas pratique : 
     à partir d’un dossier documentaire à caractère administratif, dégager des propositions et solutions argumentées. Le dossier peut comporter des graphiques et des données chiffrées. Il ne peut excéder 30 pages. Durée : 4 h ; coefficient 4

  • Questionnaire à choix multiple ou à réponses courtes : 
     porte sur les connaissances générales des événements qui font l’actualité politique française et internationale, le fonctionnement institutionnel politique français et européen, les règles du comportement citoyen, les missions et l’organisation générale des services de la police nationale et des services du ministère de l’Intérieur. Durée : 1 h ; coefficient 3

  • Questionnaire à choix multiple ou à réponses courtes : 
     porte sur le droit administratif général et/ou les libertés publiques et/ou le droit de l’Union européenne. Durée : 1 h ; coefficient 4

  • Epreuve sur un ou plusieurs cas pratiques : 
     sur le droit pénal général et/ou le droit pénal spécial et/ou la procédure pénale. Durée : 2 h ; coefficient 4


Admission :

Notées de 0 à 20. Pour y participer, le candidat doit avoir obtenu, aux épreuves d’admissibilité, un total de points déterminépar le jury, qui ne peut être inférieur à 152 points.


  • Tests psychotechniques écrits : 
     non notés et destinés à évaluer le profil psychologique des candidats et leur capacité à travailler en groupe.Durée : 3 h 30

  • Épreuve de gestion du « stress » 
     un parcours place le candidat dans une situation imprévue et soudaine ,et permet d’analyser son comportement. Durée : 10 minutes maximum ; coefficient 2

  • Épreuve de mise en situation individuelle : 
     à partir d’un cas pratique tiré au sort pouvant comporter un dossier documentaire professionnel d’une dizaine de pages. Durée : 30 minutes ; préparation : 30 minutes ; coefficient 4.

  • Épreuve collective de mise en situation : 
     à partir d’un cas pratique tiré au sort pouvant comporter un dossier documentaire professionnel d’une dizaine de pages permettant de répondre à une problématique avec toute une équipe. Durée : 35 minutes ; coefficient 4
    Les candidats sont répartis en groupe (4 à 6) afin d’évaluer leur comportement, leur façon de s’exprimer et leur capacité relationnelle et décisionnelle.

  • Épreuve orale de langue étrangère : 
     conversation à partir d’un texte, écrit dans la langue choisie, tiré au sort par le candidat. Les langues admises sont l’allemand, l’anglais, l’espagnol, l’italien. Le candidat indique son choix dans sa demande d’inscription au concours. Il ne peut en aucun cas en changer postérieurement à la clôture des inscriptions. Durée : 20 minutes ; préparation : 20 minutes ; coefficient 4

  • Épreuve d’exercices physiques : 
     composée de 2 ateliers : un parcours d’habileté motrice et un test d’endurance cardio-respiratoire (voir fiche spécifique) coefficient 3. Toute note inférieure à 7/20 à l’une ou l’autre épreuve est éliminatoire.

  • Entretien avec le jury : 
     vise à apprécier la personnalité, les aptitudes du candidat ainsi que sa motivation et à reconnaître les acquis de son expérience professionnelle.
    Cet entretien a pour point de départ un exposé du candidat sur son expérience professionnelle, d’une durée de 5 minutes au plus. Il se poursuit par un échange avec le jury sur des questions d’ordre général et sur sa connaissance des missions et de l’organisation de la direction générale de la police nationale. Pour conduire cet entretien, le jury dispose du dossier constitué par le candidat en vue de la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelleDurée : 35 minutes ; coefficient 7.
    Le candidat fournit à une date fixée dans l’arrêté d’ouverture du concours un dossier de présentation de son parcours professionnel dont le modèle sera disponible sur ce site.
    Il est transmis au jury par le service organisateur du concours, après l’établissement de la liste d’admissibilité.

  • Les membres du jury disposent, pour aide à la décision, des résultats des tests psychotechniques passés par le candidat, interprétés par le psychologue.
    Toute note inférieure à 5 / 20 est éliminatoire.

Voie d'accès professionnelle


Le recrutement par voie d'accès professionnelle comporte quatre phases :


Première phase : épreuve écrite à orientation professionnelle, d’une durée totale de 3 heures, qui comprend deux parties :


  •  questionnaire à choix multiple, noté sur 20, permettant d’évaluer les acquis professionnels du candidat.
  •  composition à orientation professionnelle, notée sur 20, permettant de vérifier les qualités de réflexion et d’expression du candidat.


A l’issue de cette épreuve, le jury fixe un seuil de sélection et dresse la liste des candidats autorisés à présenter un dossier professionnel.


Deuxième phase : établissement d'un dossier professionnel.

A l’issue de l’examen des dossiers, le jury dresse la liste des candidats retenus pour le stage probatoire et l’entretien avec le jury.


Troisième phase :stage probatoire, noté sur 110 points, comprenant des tests psychotechniques et une série de mises en situations professionnelles, individuelles et collectives.

Le candidat participant à cette phase de la sélection est obligatoirement convoqué à la quatrième phase.


Quatrième phase : entretien devant le jury national, d’une durée de 30 minutes.

Sur la base des résultats des 3ème et 4ème phases, le jury dresse la liste définitive des candidats admis à suivre la scolarité d’élève commissaire de police.


 

Concours externe

Admissibilité :


  • Une épreuve de culture générale consistant en une dissertation sur un sujet d’ordre général relatif à l’évolution des idées et des faits politiques, économiques et sociaux en France et dans le monde depuis 1900 jusqu’à nos jours (durée : quatre heures ; coefficient 4) 
  • Une épreuve consistant, à partir d’un dossier documentaire à caractère administratif, en la résolution d’un cas pratique visant à dégager des propositions et solutions argumentées. Le dossier peut comporter des graphiques ainsi que des données chiffrées. Il ne peut excéder trente pages (durée : quatre heures ; coefficient 3) 
  • Une épreuve consistant en un questionnaire à choix multiple ou à réponses courtes portant sur les connaissances générales des événements qui font l’actualité politique française et internationale, le fonctionnement institutionnel politique français et européen, les règles du comportement citoyen, les missions et l’organisation générale des services de la police nationale et des services du ministère de l’intérieur (durée : une heure ; coefficient 3).
  • Un questionnaire à choix multiple ou à réponses courtes portant sur le droit administratif général et/ou les libertés publiques (durée : une heure ; coefficient 2) 
  • Une épreuve portant sur le droit et/ou la procédure pénale (durée : trois heures ; coefficient 2).

 Les épreuves écrites font l’objet d’une double correction à l’exception des questionnaires à choix multiple. 


 Admission :


Pour y participer, le candidat doit avoir obtenu, aux épreuves d’admissibilité, un total de points, fixé par le jury, qui ne peut être inférieur à 112.


  • Des tests psychotechniques écrits, non notés, destinés à évaluer leur profil psychologique et leur capacité à travailler en groupe (durée : trois heures) ;
  • Une épreuve de gestion du stress, sous forme d’un parcours permettant l’évaluation de la gestion du stress du candidat. Cette épreuve consiste à placer le candidat dans une situation imprévue et soudaine et à analyser son comportement (durée : dix minutes maximum ; coefficient 2) ;
  • Une épreuve de mise en situation individuelle à partir d’un cas pratique tiré au sort pouvant comporter un dossier documentaire professionnel d’une dizaine de pages (durée : trente minutes ; préparation : trente minutes ; coefficient 4) ;
  • Des épreuves d’exercices physiques, dont la nature et les barèmes sont fixés par l’arrêté du 18 octobre 2012 susvisé (coefficient 3). Cette épreuve est composée de deux ateliers : un parcours d’habileté motriceet un test d’endurance cardio-respiratoire. Toute note inférieure à 7/20 à l’une ou l’autre des épreuves est éliminatoire.
  • Un entretien avec le jury s’appuyant sur des questions d’ordre général à partir d’un thème d’actualité tiré au sort par le candidat permettant d’apprécier les qualités de réflexion et les connaissances du candidat, ainsi que son aptitude et sa motivation à exercer l’emploi postulé (durée : trente-cinq minutes ; préparation : trente-cinq minutes ; coefficient 5). Toute note inférieure à 5 sur 20 est éliminatoire.

Les membres du jury disposent, pour aide à la décision, des résultats des tests psychotechniques passés par le candidat, interprétés par le psychologue. 


  • Une épreuve orale obligatoire de langue étrangère consistant en une conversation (durée : quinze minutes ; coefficient 3). Les langues admises sont l’allemand, l’anglais, l’espagnol, l’italien. Le candidat indique son choix lors de son inscription au concours. Il ne peut en aucun cas en changer postérieurement à la clôture des inscriptions.


Concours interne

Admissibilité :


  • Une épreuve de culture générale consistant en une dissertation sur un sujet d’ordre général relatif à l’évolution des idées et des faits politiques, économiques et sociaux en France et dans le monde depuis 1900 jusqu’à nos jours (durée : quatre heures ; coefficient 4) 
  • Une épreuve consistant, à partir d’un dossier documentaire à caractère administratif, en la résolution d’un cas pratique visant à dégager des propositions et solutions argumentées. Le dossier peut comporter des graphiques ainsi que des données chiffrées. Il ne peut excéder trente pages (durée : quatre heures ; coefficient 3) 
  • Une épreuve consistant en un questionnaire à choix multiple ou à réponses courtes portant sur les connaissances générales des événements qui font l’actualité politique française et internationale, le fonctionnement institutionnel politique français et européen, les règles du comportement citoyen, les missions et l’organisation générale des services de la police nationale et des services du ministère de l’intérieur (durée : une heure ; coefficient 3).
  • Un questionnaire à choix multiple ou à réponses courtes portant, au choix du candidat :
    • soit sur le droit pénal général et/ou la procédure pénale et/ou le droit pénal spécial (durée : une heure ; coefficient 3) ;
    • soit sur le déminage, ce qui comprend la pyrotechnie, les interventions sur objets suspects à but d’attentat et la technologie munitionnaire (durée : une heure ; coefficient 3).

Le candidat indique son choix lors de son inscription au concours. Il ne peut en aucun cas en changer postérieurement à la clôture des inscriptions.


Les épreuves écrites font l’objet d’une double correction à l’exception des questionnaires à choix multiple.

 

 

Admission :


Pour y participer, le candidat doit avoir obtenu, aux épreuves d’admissibilité, un total de points, fixé par le jury, qui ne peut être inférieur à 104.


  • Des tests psychotechniques écrits, non notés, destinés à évaluer leur profil psychologique et leur capacité à travailler en groupe (durée : trois heures) ;
  • Une épreuve de gestion du stress, sous forme d’un parcours permettant l’évaluation de la gestion du stress du candidat. Cette épreuve consiste à placer le candidat dans une situation imprévue et soudaine et à analyser son comportement (durée : dix minutes maximum ; coefficient 2) ;
  • Une épreuve de mise en situation individuelle à partir d’un cas pratique tiré au sort pouvant comporter un dossier documentaire professionnel d’une dizaine de pages (durée : trente minutes ; préparation : trente minutes ; coefficient 4) ;
  • Des épreuves d’exercices physiques, dont la nature et les barèmes sont fixés par l’arrêté du 18 octobre 2012 susvisé (coefficient 3). Cette épreuve est composée de deux ateliers : un parcours d’habileté motriceet un test d’endurance cardio-respiratoire. Toute note inférieure à 7/20 à l’une ou l’autre des épreuves est éliminatoire.
  • Un entretien avec le jury visant à apprécier la personnalité, les aptitudes du candidat ainsi que sa motivation et à reconnaître les acquis de son expérience professionnelle. Cet entretien a pour point de départ un exposé du candidat sur son expérience professionnelle, d’une durée de cinq minutes au plus. Il se poursuit par un échange avec le jury sur des questions d’ordre général et sur sa connaissance des missions et de l’organisation de la direction générale de la police nationale. Pour conduire cet entretien, le jury dispose du dossier constitué par le candidat en vue de la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (durée : trente-cinq minutes ; coefficient 5). Toute note inférieure à 5 sur 20 est éliminatoire.

Le candidat fournit un dossier de présentation de son parcours professionnel dont le modèle sera disponible sur ce site internet au moment des inscriptions.

 

Ce dossier est transmis au jury par le service organisateur du concours, après l’établissement de la liste d’admissibilité.


Les membres du jury disposent, pour aide à la décision, des résultats des tests psychotechniques passés par le candidat, interprétés par le psychologue.


Pour les concours externe et interne, il est attribué à chaque épreuve d’admissibilité et d’admission une note de 0 à 20. Elle est multipliée par les coefficients fixés. La somme des points ainsi obtenue forme le total de points des épreuves. 


Voie d'accès professionnelle

Le recrutement par voie d'accès professionnelle comporte quatre phases :


Première phase : épreuve écrite à orientation professionnelle, d’une durée totale de 3 heures, qui comprend deux parties :


  •  questionnaire à choix multiple, noté sur 20, permettant d’évaluer les acquis professionnels du candidat.
  •  composition à orientation professionnelle, notée sur 20, permettant de vérifier les qualités de réflexion et d’expression du candidat.

A l’issue de cette épreuve, le jury fixe un seuil de sélection et dresse la liste des candidats autorisés à présenter un dossier professionnel.


Deuxième phase : établissement d'un dossier professionnel.

A l’issue de l’examen des dossiers, le jury dresse la liste des candidats retenus pour le stage probatoire et l’entretien avec le jury.


Troisième phase :stage probatoire, noté sur 110 points, comprenant des tests psychotechniques et une série de mises en situations professionnelles, individuelles et collectives.

Le candidat participant à cette phase de la sélection est obligatoirement convoqué à la quatrième phase.


Quatrième phase : entretien devant le jury national, d’une durée de 30 minutes.

Sur la base des résultats des 3ème et 4ème phases, le jury dresse la liste définitive des candidats admis à suivre la scolarité d’élève commissaire de police.


Concours externe

Admissibilité :


  • Étude de texte

Permet de vérifier,à partir de questions courtes, la capacité du candidat à repérer et à analyser les informations contenues dans le texte.
Durée : 2 h 30 ; coefficient 3. Toute note inférieure à 07/30 est éliminatoire.


  • Tests psychotechniques

Obligatoires et non notés, destinés à évaluer notamment le profil psychologique du candidat.
Durée : 2 h 30.

Les résultats de ces tests sont utilisés, à l’admission, lors de l’épreuve d’entretien.


  • Questionnaires à choix multiples en deux parties :

Première partie :
portant sur le socle de connaissances scolaires fondamentales permettant d’évaluer le sens de l’observation du candidat. Coefficient 1
Deuxième partie :
- soit sur les connaissances générales (événements qui font l’actualité, cadre institutionnel politique français et européen, règles du comportement citoyen, ainsi que l’organisation générale du ministère de l’Intérieur et des services de police). Coefficient 2
- soit sur le programme du baccalauréat professionnel spécialité « sécurité prévention » en vigueur au 1er janvier de l’année d’ouverture du concours. Coefficient 2
Durée impartie pour les 2 questionnaires : 1 heure 30


Le candidat indique son choix dans sa demande d’inscription au concours et ne peut en aucun cas en changer après la clôture des inscriptions.


Préadmission :


Seuls les candidats ayant obtenus aux épreuves d’admissibilité, sans avoir fait l’objet d’une note éliminatoire et après application des coefficients, un total de points déterminé par le jury qui ne pourra être inférieur à 60 points, ont accès aux épreuves de pré-admission.


  • Épreuves d’exercices physiques composées de deux ateliers : un parcours d’habileté motrice et un test d’endurance cardio-respiratoire (voir fiche spécifique). Toute note inférieure à 7/20 à l’un ou l’autre des deux ateliers est éliminatoire. Coefficient 3

Admission :


  • Test sous forme de questions/réponses interactives, pouvant comporter des mises en situation à caractère pratique et déontologique. Ce test fait appel à la mémoire visuelle des candidats pour déterminer leurs fonctions de perception, d’évaluation, de décision et leur vigilance. Dotés d’un boîtier de réponses électroniques, les candidats, après avoir visionné une image, disposeront de 15 secondes par question en rapport avec l’image observée pour répondre. Durée : 20 minutes ; coefficient 3

  • Épreuve de gestion du stress, sous forme d’un parcours permettant l’évaluation de la gestion du stress du candidat. Cette épreuve consiste à placer le candidat dans une situation imprévue et soudaine et à analyser son comportement.

Les résultats de ces tests sont transcrits dans une grille d’évaluation pour permettre la notation de l’épreuve. Une grille d’observation est renseignée par le psychologue qui, au cours de l’épreuve, observe le comportement du candidat, les stratégies de progression mises en place et la gestion de la ligne de vie. Elle est communiquée aux membres du jury, en vue de l’épreuve d’entretien à qui elle sert d’aide à la décision. Durée : 10 minutes maximum ; coefficient 2


  • Entretien avec le jury permettant d’évaluer l’aptitude et la motivation du candidat à occuper les fonctions de gardien de la paix, d’apprécier ses qualités de réflexion ainsi que ses connaissances.

Le jury dispose comme aide à la décision :
- des résultats des tests psychotechniques passés par le candidat au moment de l’admissibilité, interprétés par le psychologue,
- de la grille d’observation renseignée par le psychologue lors de l’épreuve de gestion du stress,
 du curriculum vitae détaillé, transmis le jour même de l’épreuve par le candidat au service organisateur du concours et remis par ce dernier aux membres du jury. Ce curriculum vitae devra comporter les compétences acquises lors du parcours scolaire et extrascolaire et développer les raisons de ce choix professionnel.
Durée : 25 minutes ; coefficient 4. Toute note inférieure à 5/20 est éliminatoire


  • Conversation en langue étrangère dans l’une des langues vivantes suivantes : anglais, allemand, espagnol, italien. Durée : 10 minutes ; coefficient 1.

Les candidats précisent, lors de leur inscription au concours, la langue choisie et ne peuvent en changer après la clôture des inscriptions.


Concours interne

Admissibilité :


  • Étude d’un texte

 Permet de vérifier, à partir de questions courtes, la capacité du candidat à repérer et à analyser les informations contenues dans le texte.
Durée : 2 h 30 ; coefficient 3. Toute note inférieure à 07/30 est éliminatoire


  •  Tests psychotechniques

Obligatoires et non notés, destinés à évaluer notamment le profil psychologique du candidat.
Durée : 2 h 30
Les résultats de ces tests sont utilisés, à l’admission, lors de la conversation libre avec le jury.


  • Questionnaires à choix multiples en deux parties :

Première partie : 
portant sur le socle de connaissances scolaires fondamentales en orthographe, en grammaire et vocabulaire usuel, en calculs arithmétiques et algébriques simples ainsi que sur des exercices de logique permettant d’évaluer le sens de l’observation du candidat.
Coefficient 1
Deuxième partie :  
destinée à apprécier les connaissances professionnelles du candidat portant sur le programme commun de la formation organisée par le ministère de l’Intérieur à l’attention des cadets de la République, option police nationale, et des adjoints de sécurité, en vigueur au 1er janvier de l’année au titre de laquelle le concours est ouvert.
Coefficient 2
La durée impartie pour les 2 questionnaires est de 1 heure 30                      

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   

Préadmission :

Seuls les candidats ayant obtenus aux épreuves d’admissibilité, sans avoir fait l’objet d’une note éliminatoire et après application des coefficients, un total de points déterminé par le jury qui ne pourra être inférieur à 60 points, ont accès aux épreuves de pré-admission.


  • Épreuves d’exercices physiques composées de 2 ateliers : un parcours d’habileté motrice et un test d’endurance cardio-respiratoire (voir fiche spécifique). Toute note inférieure à 7/20 à l’un ou l’autre des deux ateliers est éliminatoire. Coefficient 3

Admission :

  • Test sous forme de questions/réponses interactives, pouvant comporter des mises en situation à caractère pratique et déontologique. Ce test fait appel à la mémoire visuelle du candidat pour déterminer ses fonctions de perception, d’évaluation, de décision et sa vigilance. Doté d’un boîtier de réponses électroniques, le candidat, après avoir visionné une image, disposera de 15 secondes par question en rapport avec l’image observée pour répondre. Durée : 20 minutes ; coefficient 3

  • Épreuve de gestion du stress, sous forme d’un parcours permettant l’évaluation de la gestion du stress du candidat. Cette épreuve consiste à placer le candidat dans une situation imprévue et soudaine et à analyser son comportement.

Les résultats de ces tests sont transcrits dans une grille d’évaluation pour permettre la notation de l’épreuve. Une grille d’observation est renseignée par le psychologue qui, au cours de l’épreuve, observe le comportement du candidat, les stratégies de progression mises en place et la gestion de la ligne de vie. Elle est communiquée aux membres du jury, en vue de l’épreuve d’entretien à qui elle sert d’aide à la décision. Durée : 10 minutes maximum ; coefficient 2


  • Conversation libre avec le jury s’appuyant sur un dossier professionnel préalablement déposé par le candidat auprès du service organisateur du concours à une date fixée par l’arrêté d’ouverture du concours. Le dossier est transmis au jury par le service organisateur.

Ce dossier a pour objet de mettre en évidence les acquis de l’expérience professionnelle du candidat durant son activité d’adjoint de sécurité ou bien de cadet de la République, option police nationale, ou encore de volontaire dans les armées servant dans la gendarmerie nationale, titulaire du diplôme de gendarme adjoint. Durée : 25 minutes ; coefficient 4Toute note inférieure à 05/20 est éliminatoire


Le jury dispose, comme aide à la décision : 
- des résultats des tests psychotechniques passés par le candidat au moment de l’admissibilité, interprétés par le psychologue,
- de la grille d’observation renseignée par le psychologue lors de l’épreuve de gestion du stress. 


  • Conversation en langue étrangère (épreuve facultative) proposée au candidat dans l’une des langues suivantes : anglais, allemand, espagnol, italien.Durée : 10 minutes ; coefficient 1

Seuls sont pris en compte, pour cette épreuve, les points obtenus supérieurs à 10 / 20.
Le candidat précise, lors de son inscription au concours, la langue choisie et ne peut en changer après la clôture des inscriptions.




Retrouvez plus d'informations sur le site de la  police nationale : lapolicenationalerecrute.fr