Des avocats saisissent l'Autorité de la concurrence

  • Publié

Les fondateurs d’AGN Avocats ont de nouveau saisi l’Autorité de la concurrence au nom de l’accessibilité du marché du droit, à la suite de l’interdiction par l’ordre du barreau d’implanter un cabinet à Limoges.

Créée en 2012, la société AGN Avocats a ouvert plus d’une dizaine de franchises à travers la France. À Limoges, le projet d’implantation ne passe pas. L’ordre du barreau a tout simplement interdit le plein exercice des professionnels du droit à la tête de la franchise, malgré l’existence du local.

 

Selon le conseil de l’ordre, les agences AGN Avocats ne garantiraient pas une totale confidentialité aux clients à cause de leur configuration (des locaux aux vitres transparentes donnant sur la rue). Un argument réfuté par AGN Avocats qui souligne que le conseil ne s’est pas rendu sur place. Fin 2017, les fondateurs d’AGN Avocats avaient déjà saisi le régulateur contre l’ordre du barreau de Toulouse pour les mêmes raisons. La franchise avait finalement pu ouvrir.