Candidats : ne faites pas l'erreur de vous croire en 2010!

  • Publié
  • modifié
Candidats : ne faites pas l'erreur de vous croire en 2010!

La trêve estivale est propice à la réflexion. La période est plutôt calme, et les candidats en profitent pour mettre à jour leur CV. Et pourtant ! Le CV papier et le recrutement « classique » sont sur le point d’être révolus. Le recrutement se met à l’heure du numérique et surfe de plus en plus sur la vague des réseaux sociaux. C’est ça le recrutement à la sauce 2015 ! 

Recruter pour innover. Tel est le slogan qui revient sans cesse dans l’esprit de certains recruteurs juridiques. Ils l’ont compris : pour attirer le « mouton à cinq pattes », il faut être digital. De nombreux cabinets d’avocats ont donc fait le choix de sites internet performants, et d’une présence accrue sur les réseaux sociaux. Contrairement à ce que pense la génération précédente ces derniers sont aujourd’hui au cœur de l’évolution du processus de recrutement. La BNP (@bnpp_recrut), la Société Générale (@SG_etvous), la compagnie d’assurance Axa (@AXAFrance) et bien d’autres témoignent de cette tendance en animant quotidiennement la toile dans le but de recruter. S’il a pris un retard significatif en la matière, le secteur juridique n’ignore plus cet avènement des réseaux sociaux. De plus en plus de cabinets d’avocat s’astreignent à une présence quotidienne sur ces réseaux. C’est le cas du cabinet EY.  « Marie, stagiaire en fiscalité au sein du cabinet EY Société d’Avocats s’envole bientôt à Orlando  #IILC #stagiaires », pouvait-on lire le 20 juillet sur le compte @EY_CarrieresFR. Toutes les actualités « campus et recrutement » du cabinet sont « tweetées » sur ce compte plusieurs fois par jour. Un bon moyen d’attirer les meilleurs profils.


De l’autre côté, les candidats sont prévenus : tous les réseaux seront passés au crible. Leur e-réputation doit être maitrisée. Même Facebook y passera ! Il est fondamental de limiter les confessions nocturnes et les photos trop festives en période de recherche d’emploi sur ce réseau convivial. De façon générale, la présence sur les réseaux sociaux, n’est plus assimilée à une candidature spontanée, comme elle pouvait l’être il y a cinq ans. Le profil LinkedIn d’un candidat est largement vu comme un CV virtuel par les recruteurs Il est donc important d’être actif, de mettre à jour son profil et de démontrer l’intérêt pour l’actualité d’un sujet particulier, en partageant des articles de fond par exemple. Ces réseaux sont par ailleurs des moyens efficaces de veiller sur l’actualité du marché de l’emploi juridique.


La meilleure des veilles se résume en un mot : Twitter ! Les sites d’annonces d’emploi juridiques les plus récents savent l’importance des réseaux sociaux et leurs offres sont partagées sur ces derniers tous les jours. Les informations indispensables aux candidats comme les offres, les actualités des recruteurs, les politiques de recrutement sont présentes sur cette unique plateforme. La veille est rapide et efficace. Elle nécessite simplement de suivre les bonnes personnes et de s’inscrire sur les bonnes listes.


Le digital bouleverse quotidiennement le marché de l’emploi juridique. Il appartient aux sites d’annonce de redoubler d’attention et d’énergie pour en comprendre les arcanes et participer utilement à l’évolution intrinsèque du secteur.    


Capucine Coquand

@CapucineCoquand