Acacia Legal, faire la différence

  • Publié

Acacia Legal vient d’ouvrir ses portes. Autour de trois associés, la nouvelle structure propose un service en droit fiscal, patrimonial, corporate et restructuring.

Amélie Lièvre-Gravereaux, Ludovic Tartanson et Franck Iacovelli s’associent pour fonder Acacia Legal, un cabinet indépendant de six avocats entre Paris et Marseille. La première est l’ancienne managing partner de Steering Legal. Elle conserve la direction de la nouvelle équipe. En trinôme avec ses collaborateurs depuis son exercice chez Arago, Caroline Haquin et Pierre Watenne, elle conseille des entreprises, des family offices, des conseils en gestion de patrimoines et des HNWI (High Net Worth Individual, c’est-à-dire les détenteurs d’un patrimoine supérieur à un million de dollars).

 

C'est également avec Pierre Watenne qu'Amélie Lièvre-Gravereaux développe l'activité du cabinet sur le marché des actifs/ICO/ITO et de la blockchain. Un second versant de son activité est dédié au droit fiscal des entreprises et des transactions et à son volet contentieux devant l’administration fiscale et le juge administratif. Ludovic Tartanson est lui aussi un ancien d’Arago. Spécialiste des opérations d’acquisition, de transmission d’entreprise, de LBO, de capital-risque et de cession d’actifs, pour une clientèle nationale d’entreprises (PME, ETI et Grands Groupes), de dirigeants, de business angels, et fonds d’investissements ou de startuper. Caroline Pierre, également avocate au barreau de Marseille, travaille à ses côtés sur tous les dossiers. Enfin, Franck Iacovelli est un expert de la restructuration d’entreprise. Ancien associé de Steering Legal où il est resté un an, il a exercé chez Chaigne & Associés et Pardo Sichel & Associés avant decofonder Faure Chichportich Iacovelli & Sebban en janvier 2015.

 

Pascale D'Amore (@PascaleDAmore)