« Captain Contrat est une start-up qui a vocation à mettre en relation avocats et entrepreneurs », rencontre avec Maxime Wagner, un de ses fondateurs

  • Publié
  • modifié
« Captain Contrat est une start-up qui a vocation à mettre en relation avocats et entrepreneurs », rencontre avec Maxime Wagner, un de ses fondateurs

Nous avons rencontré Maxime Wagner l'un des trois fondateurs de la Start-Up, qui vise à simplifier la vie des entrepreneurs en leur facilitant l'accès au droit, Captain Contrat. Que fait Captain Contrat? En quoi son activité permet-t-elle une simplification de l'accès au droit ? Son fondateur a accepté de répondre à nos questions.

Carrières-Juridiques.com : Qu’est-ce que Captain Contrat ?


Maxime Wagner : Captain Contrat est une start-up qui a vocation à rendre le droit accessible aux entrepreneurs en les mettant en relation avec un avocat. C’est un service de rédaction de documents juridiques pour tous les entrepreneurs, TPE, PME, start-up à des tarifs très intéressants, généralement 2 ou 3 fois inférieurs à des avocats mandatés en direct. Les actes en question vont de la création d’entreprise à des levées de fonds en passant par des recrutements de salariés, des pactes d’associés, des accords de confidentialité. C’est un accompagnement à 360° des entrepreneurs.


De façon concrète, lorsqu’un entrepreneur a besoin d’un document, il utilise la plateforme qui le met en relation avec un avocat disponible. Ce dernier reçoit une première version automatique du document puis il rappelle ensuite l’entrepreneur et finalise le document. Au final cela permet à l’avocat de faire son travail en moins de deux heures et à l’entrepreneur d’obtenir son document sous 72 heures.  

 


C-J.com : Comment cette idée vous est-elle venue ?


M.W : Nous sommes passionnés par l’idée d’entreprendre et d’innover. Nous avions envie de créer une plateforme, un logiciel en BtoB. Nous nous sommes dans un premier temps intéressés à ce qui se fait aux Etats Unis en matière d’outils pour négocier les contrats à destination des entreprises. En nous intéressant à ce projet, nous avons rencontré des avocats, qui nous ont alors confié le besoin qui existait en matière de rédaction d’acte. Il nous est donc venu l’idée de créer un logiciel pour permettre aux avocats d’accéder plus facilement et plus rapidement à la demande des entrepreneurs.



C-J.com : Votre projet s’adresse-t-il à tous les avocats ?


M.W : Les avocats établis, qui ont déjà une marque définie, n’ont pas forcément besoin des services de Captain Contrat. Nous nous adressons plutôt aux jeunes avocats ou aux avocats de plus petits cabinets, en recherche de clients. L’idée est aussi de redonner aux avocats, une partie du marché qui était perdue et récupérée par les experts comptables. Nous voulons aussi faire comprendre aux entrepreneurs que l’utilisation de modèles gratuits proposés par certains sites sans passer par un avocat, peut se révéler très dangereuse.


Nous allons très prochainement nous adresser directement aux cabinets plus importants, en leur permettant d’augmenter leur compétitivité et par conséquent augmenter leur marge. Tout le monde y gagne, puisque l’avocat gagne du temps et l’entrepreneur bénéficie d’un avocat à un coût réduit, tout en gardant la qualité du travail effectué. Le projet est pour le moment, hébergé sur le site Captain Contrat mais sera à terme sur un site différent du site actuel.


 

C-J.com : Quelle a été la réaction des avocats face à ce projet innovant ?


M.W : Nous avons commencé avec des avocats dont nous sommes assez proches, qui ont tout de suite adhéré au site. Nous avons d’ailleurs trouvé assez facilement plusieurs jeunes avocats séduits par le projet. Les avocats doivent bien comprendre que ce sont toujours eux qui rédigent les actes, mais ils se dégagent le travail de la préparation avant l’acte, qui est souvent très prenant. Finalement le logiciel se charge des prestations à faible valeur ajoutées pour que l’avocat n’ait plus qu’à s’occuper de ce qui est à forte valeur ajoutée. Nous ne sommes cependant pas naïfs, et nous savons qu’il existe aussi des avocats qui ont plus de difficulté avec l’évolution de leur profession, et qui par conséquent seront plus réticents au principe même du site Captain Contrat.

 


C-J.com : Quelles sont les prochaines étapes du site ?


M.W : En seulement un an d'existence, 200 entrepreneurs sont passés par la vingtaine d’avocats présents sur le site Captain Contrat pour la réalisation de leurs documents. Nous souhaitons encore développer les documents présents sur le site. Nous en avons pour l’instant une trentaine et nous aimerions en avoir plus de 150 dans un futur relativement proche. Dans un avenir un peu plus lointain, nous aimerions également proposer un service similaire à destination des experts comptables qui font du juridique.




Propos recueillis par Capucine Coquand, responsable éditorial pour Carrières-Juridiques.com