«Allons-nous faire le saut entre la préhistoire et le XXIème siècle ?» - Frédéric Sicard

Ce mardi 31 janvier, le Bâtonnier et la Vice-bâtonnière du barreau de Paris ont révélé une campagne destinée à interpeller les candidats à la présidentielle 2017 sur les enjeux de la justice, à la veille des élections.

Quels enjeux pour la justice à la veille de la présidentielle ? Telle était la question soulevée par Frédéric Sicard et Dominique Attias lors de la conférence de presse donnée ce matin, à la Maison du Barreau à Paris. Après avoir présenté leurs meilleurs vœux à l’assemblée, le Bâtonnier et la Vice-bâtonnière ont inauguré leur nouvelle campagne, destinée aux candidats à la présidentielle 2017.

 

C’est ainsi que cinq affiches ont été découvertes, avec sur chacune d’elles un visage, une question et un message fort. Les visages des cinq candidats à la présidentielle ont été transformés et représentés à l’ère préhistorique pour illustrer cette campagne. Cheveux longs, barbes ou encore torses velus, aucun candidat n’échappe à l'apparence de l'Homme de Cro-Magnon: Emmanuel Macron, François Fillon, Marine Le Pen, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon. Les textes font eux aussi référence à cette période de l'histoire ; une justice fossilisée, dans une ère de glaciation, vivant à l’âge de pierre ou encore à l’âge du feu, s’apprêtant à disparaitre comme les dinosaures. Telle est la vision de la justice par le barreau de Paris, une justice qui n’est pas celle du XXIème siècle. La question posée sur les affiches est sans équivoque ; « Quel engagement prenez-vous ? ».

 

Le message du Bâtonnier et de la Vice-bâtonnière est clair : « Notre justice vit-elle encore à l’âge de pierre ? Quels engagements sont prêts à prendre les candidats à l’élection présidentielle pour sauver notre système judiciaire à bout de souffle? ». Ne trouvant aucune proposition pour l’amélioration de la justice dans les différents programmes électoraux, le barreau de Paris a de ce fait décidé d'interpeller directement les candidats sur l’état de la justice et de lancer le débat autour de propositions concrètes regroupées au sein du « PACTE JUSTICE ».

 

Ce « pacte justice » est fondé sur six chapitres :

 

  • Donner les moyens à la justice ;
  • Réformer l’Aide Juridictionnelle ;
  • Garantir l’accès à la justice pour le plus grand nombre ;
  • Constitutionnalisation du Droit ;
  • Promouvoir les qualités des procédures françaises ;
  • Renforcer le rôle des ordres au niveau local.

 

Déterminé à démarrer « l'année du changement », Frédéric Sicard souhaite que la justice se modernise, elle est aujourd’hui « à l’agonie, à bout de souffle ». Selon lui, la justice est dans une situation dramatique et le Politique doit s'emparer de cette problématique primordiale en se posant les bonnes questions.

 

« Monsieur le Président, après plus de 50 ans d’inertie en matière de justice : on fait quoi ? »
                                                   Frédéric Sicard, Bâtonnier de l'Ordre des avocats du barreau de Paris

 

Pour en savoir + :
Retrouvez le débat et les engagements sur le site dédié au Pacte Justice 

 

Clémentine Anno
@clementine_anno