Retour au guide des formations diplômantes

Master 2 Recherche de droit comparé spécalité anthropologie du droit

  • Master 2
  • Formation initiale, Formation continue, Rech
  • Paris
  • Droit comparé/Droit étranger, Histoire, philosophie et sociologie du droit
  • 1 an
  • Gilda Nicolau
  • Marie Le Coq
  • Centre Malher, 9 rue Malher 75004, Paris
  • 01 44 07 77 53
  • droitcompare@univ-paris1.fr marie.le-coq@univ-paris1.fr
  • Consulter

Programme

Semestre 1 :

 

  • Anthropologie des pouvoirs normatifs
  • Théories et pratiques de l'interdisciplinarité
  • Méthodologie de la recherche (1)
  • Cultures juridictionnelles comparées
  • Médiation
  • Séminaire du M2  Droits africains
  • Séminaire du M2 droit comparé
  • Séminaire d'anthropologie à l'EHESS

 

Semestre 2 :

 

  • Anthropologie des cultures juridiques
  • Pratiques de la médiation
  • Séminaire du M2 droits africains
  • Séminaire du M2 Droit comparé
  • Séminaire d'anthropologie à l'EHESS
  • Méthodologie de la recherche (2)
  • Mémoire ou stage

Admission

  • Master 1 suivi en France ou à l’étranger

Débouchés

  • cabinets d'avocats;
  • cabinets ou organismes spécialisés dans l'évaluation des politiques publiques et dans les analyses d'impact;
  • entreprises, institutions,  ONG;
  • fonctions de médiation ;
  • fonction publique nationale, européenne ou internationale ;
  • interprétation et traduction juridique ;
  • journalisme juridique, etc.
  • La formation peut de se poursuivre par une thèse pour les étudiants motivés par la recherche fondamentale.
  • Concours de la fonction publique

Informations complémentaires

  • Le master de Droit comparé, spécialité Anthropologie du droit, est dirigé par Gilda Nicolau. Son centre de recherche est le LAJP (Laboratoire d’Anthropologie Juridique de Paris), équipe rattachée à l’UMR de Droit Comparé.
  • Par ailleurs, les spécialités anthropologie du droit et droits africains alimentent en doctorants le LAJP-UMR 8103 de droit comparé de l'Université Paris 1.
  • La formation repose sur des recherches de terrain que doivent faire les étudiants. Elles consistent à observer et analyser les pratiques de tous les acteurs du droit (autorités, magistrats, avocats, citoyens, etc.).