Retour au guide des formations diplômantes

Master 2 Professionnel Innovation et Management de la propriété intellectuelle

  • Master 2
  • Formation initiale, Formation continue
  • Villetaneuse
  • Droit de la propriété intellectuelle et industrielle
  • François Moreau
  • Julia Bourse
  • Bureau J208 ; avenue JB Clément 93430 Villetaneuse, Villetaneuse
  • 01 49 40 35 29
  • julia.bourse@univ-paris13.fr
  • Consulter

Programme

  • Financement du risque et de l'innovation
  • Économie de l’innovation, de la R&D et de la propriété intellectuelle
  • Les Institutions de la propriété intellectuelle et leur fonctionnement
  • Droit de la propriété industrielleDroit des contrats
  • Droit d'auteur et copyright
  • Brevets pharmaceutiques, TRIPS et santé publique
  • La génomique et ses impacts économiques
  • Logiciels libres et logiciels propriétaires
  • Normes, standards et formes de concurrence
  • Industrie musicale et numérique : création et appropriation de la valeur

Admission

  • Conditions particulières pour la candidature à l’entrée en M2 : être titulaire d’un M1 en économie, en droit, gestion ou communication, d'un diplôme d'ingénieurs, d'école de commerce.

Débouchés

  • Assistant en propriété intellectuelle dans les cabinets d'avocats et de conseil, conseil en propriété industrielle, 
  • Assistant ou responsable administratif dans la gestion de portefeuilles de titres de propriété industrielle, 
  • Chargé d'affaires Innovation, 
  • Chargé d'affaires Valorisation de la recherche, 
  • Chargé d'études marques, 
  • Collaborateur dans un cabinet d'expertise (dans l'évaluation des droits de PI), 
  • Consultant en intelligence économique (lutte contre la contrefaçon).
 

Information complémentaire

  • Environ la moitié des enseignements sont assurés par des professionnels venant de cabinets de conseil en propriété industrielle et de cabinets d’avocats spécialisés en propriété intellectuelle, de services juridiques ou de services de valorisation de la recherche des entreprises et des organismes publics de recherche, de structures publiques ou privées en charge de l’administration de la propriété industrielle (INPI, Registrars, etc.) ou encore d’associations et de sociétés coopératives de gestion des droits de la propriété intellectuelle.