USA : Ann Claire Williams arrive chez Jones Day

  • Publié

L’ancienne juge de la cour fédérale d’appel des États-Unis rejoint le bureau de Chicago de Jones Day pour y développer le pôle Afrique.

Le cabinet international accueille au sein de son antenne de Chicago Ann Claire Williams qui dirigera les actions menées en faveur de la promotion de l’État de droit en Afrique. Avant de rejoindre Jones Day, Ann Claire Williams a exercé pendant plusieurs années comme juge. En 1985, le président américain Ronald Reagan la nomme à la tête de la cour de district du nord de l’Illinois. Tout au long de sa carrière, elle oeuvre en faveur du renforcement de l’État de droit et du développement de l’administration judiciaire en Afrique, en fondant notamment Just the Beginning, une organisation consacrée aux minorités pour les encourager à se diriger vers les métiers du droit.

Elle a d’ailleurs largement participé à la formation de juristes et de magistrats au Kenya, au Ghana, au Liberia, au Nigéria, au Rwanda, en Tanzanie et en Ouganda sur toutes les questions relatives à la procédure pénale, aux modes de résolution des litiges et à l’administration de la justice.


En rejoignant Jones Day, Ann Claire Williams intègre un pôle composé de plus de 55 avocats, dont 21 exercent à Paris. Ils travailleront ensemble sur la gestion de projets et le financement d’infrastructures en Afrique et interviendront en droit bancaire et financier, en matière de télécoms, médias et technologies, des mines, de l’énergie et des fusions-acquisitions.