Les Trophées Pro Bono 2014

  • Publié
  • modifié
Les Trophées Pro Bono 2014

Durant la semaine « L'Avocat dans la Cité », le fonds de dotation Barreau de Paris Solidarité a célébré le Pro Bono, pour la 3e année consécutive, en décernant un prix à cinq initiatives bénévoles d'avocats et élèves-avocats parisiens.
 

Le jury, présidé par M. Xavier Emmanuelli, ancien ministre, créateur du Samu social et parrain du fonds de dotation Barreau de Paris solidarité a décerné cinq prix mettant à l'honneur des actions bénévoles ayant pour point commun la promotion de l’accès au droit ou la défense des droits de l’Homme :



Prix Henri Leclerc (Prix Junior) remis à Vincent Fillola & Boris Rosenthal, élèves avocats, pour l’action menée au travers de l’association « Le Printemps International des Droits de l’Homme », visant à sensibiliser les élèves de collèges et lycées à la culture des droits de l’Homme et la pratique de la diplomatie à l’échelle internationale.

Prix « En équipe », deux lauréats : le premier est le cabinet Ngo Cohen Amir - Aslani & Associés pour la création de « La Grande Famille », qui consiste à accompagner des étudiants dans la réussite de leurs études et leur entrée dans la vie active. Le second prix revient au Collectif d’AvocatEs expertEs bénévolEs pour le soutien actif  apporté au « Mouvement du Nid » pour la défense des droits des personnes prostituées.


Prix « Solo » : Benjamin Pitcho président et fondateur de la « Clinique Juridique Saint-Denis », qui satisfait un objectif social par la délivrance d’informations juridiques auprès d’un public défavorisé et pédagogique par la formation d’étudiants à l’activité judiciaire. 


- Prix spécial du Jury : le jury a souhaité remettre un Prix Spécial, hors catégorie, à Alexandre Balguy-Gallois son intervention de longue date, aux côtés de « Reporters Sans Frontières », pour la protection juridique internationale des journalistes et acteurs de l’information.



Par Jean-Paul VIART pour les Affiches Parisiennes

Retrouvez l'article sur le site des Affiches Parisiennes, ici