Le bâtonnier de Paris s'attaque au projet de réforme du travail

  • Publié
  • modifié
Le bâtonnier de Paris s'attaque au projet de réforme du travail

Dans un communiqué du 23 février, Frédéric Sicard dénonce une réforme « qui ne répond pas aux vrais enjeux des entreprises et de leurs salariés ».

Frédéric Sicard ne mâche pas ses mots. Le représentant des 25 000 avocats parisiens reproche à l'avant-projet d'avoir été élaboré « à la hâte » et sans « associer ceux qui seront amenés à le faire vivre au quotidien et qui possède le recul nécessaire pour se livrer à une analyse objective », peut-on lire dans le communiqué du 23 février. La réforme privilégierait ainsi une « approche pragmatique, au cas par cas », s'inquiète Frédéric Sicard. Que propose l'avocat ? De revenir sur ce qui constitue une des « clefs de la compétitivité de notre économie » : une harmonisation avec les partenaires européens. « Il suffit de prévoir les modalités de comptabilisation du temps, au regard du respect des règles européennes et le paiement inhérent au travail effectué », soutient Frédéric Sicard avant de conclure sur une nécessaire approche « technique », pour adapter le texte à la réalité du monde du travail. 

C. C. 


Crédit photo : Pascale D'Amore.