Kami Haeri quitte August Debouzy pour Quinn Emanuel

  • Publié le 17-10-2017 dans

La star du contentieux d’affaires Kami Haeri quitte August Debouzy pour rejoindre le bureau parisien de Quinn Emanuel Urquhart & Sullivan.

 

C’est un mouvement d’une rare envergure et une opération stratégique pour Quinn Emanuel, qui vient d’ajouter une carte maîtresse à son jeu en la personne de Kami Haeri. Rompu aux arcanes du contentieux financier, cet avocat de quarante-six ans a été l’un des architectes du développement du cabinet August Debouzy, qu’il a rejoint en 2000. À la tête du pôle contentieux, arbitrage et pénal des affaires, il s’est illustré pendant près de vingt ans aux côtés de grands noms de l’industrie ou des médias, devenant l’un des avocats les plus influents de l'Hexagone.

 

Ce candidat très probable aux prochaines élections de l’Ordre des avocats de Paris rejoint une marque américaine de référence dans l’arbitrage, installée par Philippe Pinsolle en 2013 et devenue, en à peine quatre ans, incontournable sur son marché. Ancien bras droit d’Emmanuel Gaillard, managing partner de Shearman & Sterling, Philippe Pinsolle s’allie à un grand nom du contentieux, laissant deviner son ambition sur cette niche encore peu explorée par le bureau français malgré une expertise reconnue au niveau mondial.

 

Reste à savoir comment va s’organiser le leadership de Quinn Emanuel à Paris, la barre étant désormais tenue non plus par une mais par deux figures de proue du barreau d’affaires.

 

CP