Hached/Dourouni-le Strat : « Restaurer la confiance, resserrer les liens et représenter chacun(e) d'entre vous... On y va ! »

  • Publié
  • modifié
Hached/Dourouni-le Strat : « Restaurer la confiance, resserrer les liens et représenter chacun(e) d'entre vous... On y va ! »

Le 4 décembre prochain, les avocats parisiens seront appelés à voter pour élire leur futur bâtonnier et, le cas échéant son vice-bâtonnier. Parmi les candidats découvrez Rabah Hached et Aïcha Dourouni-Le Strat.

Discrète. Voici certainement le mot qui caractérise le mieux la campagne de Rabah Hached et Aïcha Dourouni-Le Strat, tous deux candidats au bâtonnat et vice-bâtonnat 2020. En effet, après de nombreuses tentatives de prises de contact, une seule réponse lacunaire, puis un long silence malgré les relances, un site de campagne inexistant et une communication restreinte sur les réseaux sociaux. Le constat est manifeste : ce binôme fait une campagne plutôt réservée. Mais alors, qui sont-ils et pourquoi se présentent-ils à l’élection ?

 

Rabah Hached est avocat généraliste depuis une vingtaine d’années au sein du cabinet du même nom, et président-fondateur de Barreau Pluriel, une association créée en 2006 afin de « promouvoir le droit dans toute sa diversité ». Lui qui se décrit comme « très impliqué dans la vie du palais et excellent connaisseur de la profession », était candidat à l’élection des membres du conseil de l’ordre en 2017, avançant l’idée que « l’avocat de demain sera nécessairement entrepreneurial et geek ». Après l’échec de cette candidature, Rabah Hached tente aujourd’hui d’atteindre la fonction de bâtonnier de Paris, accompagné d’Aïcha Dourouni-Le Strat, avocate indépendante depuis 2012, briguant quant à elle la fonction de vice-bâtonnière. Leurs premiers mots en tant que candidats ? « Restaurer la confiance, resserrer les liens et représenter chacun(e) d'entre vous...On y va ! »publiés sur LinkedIn le 23 octobre, leur laissant moins de cinquante jours pour faire campagne.

 

Clémentine Anno