Goodfellaws.com : le service d’information juridique gratuit des étudiants en droit

Une communauté de jeunes juristes répondent dans tous les domaines du droit

Le site goodfellaws.com propose un service d’information juridique gratuit, sous forme de chat, à destination des jeunes entrepreneurs qui rencontrent des difficultés d'ordre juridique. Le concept est simple: élaborer une plateforme collaborative d'information juridique gratuite, gérée par une communauté d'étudiants juristes au service des entrepreneurs. Arnaud Farrugia, co-fondateur & CLO du site gooffellaws.com répond à nos questions.

 

Carrières-Juridiques.com.Comment est née l’idée de créer le site goodfellaws.com ?

Arnaud Farrugia. Étudiants en droit, nos expériences respectives nous ont permis de comprendre l’idée que le droit se vit. Avec mes associés, Benjamin, Alexandre et moi-même, nous avons fait le constat qu’en France nos universités de droit favorisent la théorie à la pratique juridique alors que les étudiants sont en demande. Le droit s’apprend et se pratique. Nous étions constamment sollicités par nos entourages pour les épauler juridiquement dans leur quotidien. En tant que juristes, nous avions les capacités d’assurer leur accompagnement : soit la délivrance d’information juridique ciblée au cas d’espèce. Par ailleurs notre concept a pour ambition de favoriser la rencontre et l’interaction entre les utilisateurs (particuliers et entrepreneurs) et les avocats. Ainsi, de ces constats est née l’idée de créer le site goodfellaws.com : un site com qui propose de l’information juridique gratuite sous forme de chat.

 

C-J. Pouvez-vous nous expliquer son fonctionnement ?

A.F. Après avoir eu l’idée du projet Good Fellaws, il nous fallait rapidement nous rendre visible et opérationnel pour que notre service se développe. C’est ainsi que nous avons crée une plateforme collaborative d'information juridique gratuite, gérée par une communauté d'étudiants juristes au service des entrepreneurs qui rencontrent des difficultés d'ordre juridique. La finalité de notre projet est de mettre en relation des juristes compétents en droit avec des entrepreneurs en quête d'informations juridiques de qualité, afin de favoriser un espace collaboratif d'entraide autour du droit. Aujourd’hui, nous sommes opérationnels via notre site internet, également présents sur les réseaux sociaux afin de fédérer une communauté d’étudiants juristes autour de notre projet. Actuellement en phase de prototypage, nous utilisons un canal privé sur Slack facilitant l’interaction entre nos utilisateurs et nos contributeurs, garantissant ainsi un service optimal et rapide. Côté contributeurs étudiants en droit, nous organisons notre process de sorte que les questions sont attribuées aux étudiants proportionnellement à leur niveau d’études. Un contrôle de l’information délivrée est assuré par des étudiants compétents voire des avocats. Lesdits contributeurs seront récompensés de leurs réalisations au sein de la plateforme par un système de gamification : gains divers, des certifications linkedin, des recommandations officielles d'avocats… En ce qui concerne les avocats, nous leur proposons un référencement selon leur domaine de compétence, ainsi qu’une mise en relation avec l’utilisateur afin de répondre aux besoins de celui-ci. En favorisant l’accès au droit et la mise en relation avec des professionnels, nous permettons aux avocats d’exploiter leur savoir-faire d’experts, véritable valeur ajoutée pour les entreprises et particuliers.

 

C-J. Les consultations juridiques et activités de conseils ne relèvent-elles pas, en principe, du monopole de l’avocat ?

A.F. En effet, nous sommes conscients que les consultations juridiques et activités de conseil font partie des domaines réservés de l’avocat. C’est pourquoi, respectueux des règles de déontologie de la profession, notre service ne délivre pas de conseils ou d'avis juridiques mais uniquement de l'information juridique à caractère documentaire pour accompagner les entrepreneurs dans le développement de leur activité. Ainsi nous leur proposons de traiter les questions simples, et s’il s’avère que l’utilisateur nécessite une expertise avisée alors nous le mettrons en relation avec des professionnels du droit.

 

C-J. Quels sont vos projets pour l’avenir ?

A.F. Nous avons pour ambition d’interconnecter à plus grande échelle nos trois cibles – avocats, étudiants et utilisateurs – afin de mettre en place un cercle vertueux d’entraide, notamment via l’implémentation d’un chatbot, soit une application conversationnelle robotisée, afin de fluidifier les échanges.

 

Propos receuillis par Charlotte Krief