Snapchat, un nouvel outil de recrutement ?

Le célèbre réseau social, deuxième favori des 18-34ans, pourrait avoir un réel potentiel pour les entreprises autant pour recruter que pour communiquer sur leur marque employeur.

Quotidiennement utilisée par 8 millions de français, l’application Snapchat est connue pour sa fonctionnalité principale : l’envoi et la réception d’images et de vidéos dont le visionnage est limité dans le temps. Très prisée par les moins de 25ans, qui représentent les deux tiers de ses usagers,  l’application est surtout utilisée comme moyen de communication privé, informel, et non sérieux. Il semblerait pourtant que certains employeurs y voient un nouveau moyen de recrutement.

 

Le réseau social idéal pour toucher les générations Y et Z

 

L’audience de l’application en fait le réseau social idéal pour toucher les générations Y et Z, des générations difficiles à toucher en raison d’une certaine réticence envers les moyens de communication traditionnels.

 

C’est le pari qu’a fait Accenture, en lançant son compte Snapchat (AccentureFr). Au sein de l’entreprise, la moyenne d’âge est de 31 ans, et ce ne sont pas moins de 1100 recrutements qui sont effectués chaque année. Séduire les nouvelles générations est donc un impératif.
Le compte relaie le quotidien des salariés de l’entreprise à travers des vidéos de quelques secondes. L’objectif est double : communiquer sur sa marque employeur auprès d’un public d’avenir, mais aussi lui faire découvrir des métiers méconnus.

 

Snapchat pour toucher les juristes ?

 

C’est à Singapour et non en France que le premier exemple d’utilisation professionnelle de Snapchat dans le secteur juridique aurait eu lieu. Un cabinet aurait créé un géofiltre (filtre photographique seulement disponible dans une zone géographique déterminée) déclarant « Nous recrutons », dans un bar très fréquenté par la crème des jeunes avocats de la cité-état.

 

Sans aller aussi loin, les géofiltres peuvent être utilisés lors d’évènements professionnels ou bien à proximité des locaux d’un cabinet ( la création de ces derniers est payante).

 

Les inconvénients d’une application non dédiée à la communication professionnelle

 

Snapchat reste un réseau social principalement dédié à la communication privée, et n’est donc pas parfaitement adapté à la communication professionnelle.
Un compte « corporate » comme celui d’Accenture requiert que l’utilisateur soit abonné pour voir les images et vidéos postées par la firme, il ne permet donc pas d’attirer un nouveau public mais plutôt d’informer différemment un public déjà acquis.
Les géofiltres brisent cette barrière mais sont payants, et ne permettent pas à l’utilisateur de réagir ou de répondre à l’entreprise. Il n’en reste pas moins que Snapchat, sans être une révolution dans le monde du recrutement, peut être une méthode intéressante pour communiquer auprès du public de demain.

 

 

Jolan Samper
@jolan_samper